VATICAN - Mois missionnaire extraordinaire « pour nous ouvrir à la joyeuse nouveauté de l’Evangile »

lundi, 23 octobre 2017 françois   congrégation pour l'evangélisation des peuples   oeuvres pontificales missionnaires   mois missionnaire extraordinaire   animation missionnaire  

Cité du Vatican (Agence Fides) – « En ce jour est célébrée la Journée missionnaire mondiale dédiée au thème « La mission au cœur de l’Eglise ». J’exhorte tout un chacun à vivre la joie de la mission en témoignant l’Evangile dans les milieux dans lesquels il vit et œuvre ». C’est en ces termes que le Saint-Père François a rappelé, à l’Angelus d’hier, la célébration missionnaire annuelle. « Dans le même temps – a-t-il poursuivi – nous sommes appelés à soutenir par notre affection, notre aide concrète et notre prière les missionnaires partis pour annoncer le Christ à ceux qui ne Le connaissent pas encore. Je rappelle également qu’il est dans mon intention de promouvoir un Mois missionnaire extraordinaire en octobre 2019, afin d’alimenter l’ardeur de l’activité évangélisatrice de l’Eglise ad gentes. En ce jour où il est également fait liturgiquement mémoire de Saint Jean Paul II, Pape missionnaire, nous confions à son intercession la mission de l’Eglise dans le monde ».
Dans le contexte de la Journée missionnaire, a été rendue publique hier la lettre du Pape François à S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, à l’occasion du centenaire de la promulgation de la Lettre apostolique Maximum illud de Benoît XV sur l’activité des missionnaires de par le monde. « Le Pape ressent le besoin de requalifier évangéliquement la mission dans le monde – écrit le Saint-Père – afin qu’elle soit purifiée de toute incrustation coloniale et se tienne loin de toute visée nationaliste et expansionniste qui avaient causé tant de catastrophes. Benoît XV donna ainsi un élan spécial à la missio ad gentes, oeuvrant, au travers des instruments conceptuels et de communication en usage à l’époque, afin de réveiller, en particulier au sein du clergé, la conscience du devoir missionnaire ». Le Concile œcuménique Vatican II, dans son décret Ad Gentes, a solennellement réaffirmé que l’Eglise « est par nature missionnaire ».
« Ce qui tenait à cœur à Benoît XV voici près de cent ans et ce que le Document conciliaire nous rappelle depuis plus de cinquante ans demeure pleinement actuel » souligne le Pape François, rappelant les paroles de Saint Jean Paul II dans la Redemptoris Missio : « la mission du Christ rédempteur, confiée à l’Eglise, est encore bien loin d’être accomplie », « un regard d’ensemble à l’humanité démontre que cette mission est encore à ses débuts et que nous devons nous engager de toutes nos forces à son service ». « C’est pourquoi, avec des paroles que je voudrais maintenant proposer à nouveau à l’attention de tous, il a exhorté l’Eglise à un « engagement missionnaire renouvelé » dans la conviction du fait que la mission « renouvelle l’Eglise, raffermit la foi et l’identité chrétienne, donne un nouvel enthousiasme et de nouvelles motivations ».
Le centenaire de la Lettre apostolique Maximum illud « doit constituer une occasion pour surmonter la tentation récurrente qui se cache derrière toute introversion ecclésiale, toute fermeture autoréférentielle au sein de ses propres frontières sûres, toute forme de pessimisme pastoral et toute nostalgie stérile du passé, pour nous ouvrir en revanche à la nouveauté joyeuse de l’Evangile » exhorte le Pape qui, accueillant la proposition de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, proclame « un Mois missionnaire extraordinaire en octobre 2019, afin de réveiller davantage la conscience de la missio ad gentes et de reprendre avec un élan nouveau la transformation missionnaire de la vie et de la pastorale ».
Le Mois missionnaire de l’an prochain pourra constituer une préparation « afin que tous les fidèles aient vraiment à cœur l’annonce de l’Evangile et la conversion de leurs communautés en réalités missionnaires et évangélisatrices ». A la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et aux Œuvres pontificales missionnaires, le Pape confie la préparation de cet événement, impliquant Eglises particulières, Instituts de vie consacrée et Sociétés de vie apostolique, associations, es mouvements, communautés et réalités ecclésiales. « Le Mois missionnaire extraordinaire doit être une occasion de grâce intense et féconde pour promouvoir des initiatives et intensifier en particulier la prière – âme de toute mission – l’annonce de l’Evangile, la réflexion biblique et théologique sur la mission, les œuvres de charité chrétienne et les actions concrètes de collaboration et de solidarité entre les Eglises, de sorte que se réveille et que ne soit jamais soustrait l’enthousiasme missionnaire » conclut le Pape François. (SL) (Agence Fides 23/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network