ASIE/MYANMAR - Bouddhistes et chrétiens dans l’attente de la visite du Pape au Myanmar

lundi, 16 octobre 2017 politique   paix   réconciliation   dialogue   bouddhisme   christianisme   françois  

Yangon (Agence Fides) – Bouddhistes et chrétiens au Myanmar attendent avec enthousiasme la prochaine visite du Pape François dans le pays, qui aura lieu du 27 au 30 novembre prochains. Depuis le 12 octobre, face à la Cathédrale de l’Immaculée Conception de Yangon, se dresse une immense affiche à l’effigie du Pape, qui annonce le voyage et lui donne la bienvenue dans le pays.
« Nous sommes reconnaissants envers Dieu et le Pape François pour sa prochaine visite dans ce pays à majorité bouddhiste. C’est la première fois que nous accueillerons un Pape. Nous espérons que sa présence et sa visite pourront servir à la promotion de la paix et de la réconciliation » déclare à Fides Zarni Saya, un jeune catholique du Diocèse de Pathein.
« Le thème de fond retenu par le Pape, à savoir la paix et la réconciliation, est significatif pour tous dans le pays. La société au Myanmar a beaucoup souffert par le passé. Aujourd’hui, est enregistrée au sein de la nation une plus grande ouverture envers la liberté et l’espérance, malgré les nombreux défis que le pays doit relever, y compris la délicate question des musulmans rohingyas de l’Etat Rakhine » remarque Zarni Saya.
Pour le moine bouddhiste Sucitta, « la présence du Pape insufflera de la bonne volonté en tous. La société en général peut trouver le chemin d’un renouvellement ».
« La visite du pape dans le pays constituera un symbole de l’attention de Dieu envers ce peuple qui a beaucoup souffert au cours des décennies passées. Je suis certaine qu’elles nous encouragera tous à travailler ensemble pour la prospérité et le développement », ajoute Esther Byu, qui a été par le passé Secrétaire exécutif de la Commission pour les femmes de la Conférence chrétienne de l’Asie (CCA), un organisme œcuménique.
Selon le programme officiel de la visite, rendu public par le Saint-Siège, le 27 novembre, à Nay Pyi Taw, se tiendra la cérémonie de bienvenue au Palais présidentiel, où le Pape rencontrera le Président, Htin Kyaw, et le Ministre des Affaires étrangères, Aung San Suu Kyi. Dans l’après-midi, il prononcera un discours à la société civile et au Corps diplomatique avant de retourner en avion à Yangon. Le 29 novembre au matin, le Pape François célébrera la Messe au Kyaikkasan Groun de Yangon. Dans l’après-midi de ce même jour sont prévus deux rendez-vous, le premier consistant en une rencontre avec le Conseil suprême Sangha des moines bouddhistes et le second en une réunion avec les Evêques du pays dans la Cathédrale de Yangon. Cette dernière constituera également le lieu de la Messe du Pape pour les jeunes du lendemain, 30 novembre, dont la célébration est prévue à 10.00 locales. Ensuite, le Pape partira en direction du Bangladesh, où il séjournera jusqu’au 2 décembre.
Le Myanmar compte plus de 51 millions d’habitants en majorité bouddhistes. Selon des données gouvernementales relatives à 2016, le Myanmar compte 88,9% de bouddhistes, 6,3% de chrétiens, 2,3% de musulmans, 0,5% d’hindous, 0,8% d’animistes et 0,2% d’autres religions (sikhs, confucéens, bahaïs et zoroastriens) ainsi que d’autres petites minorités n’appartenant à aucune religion. Les catholiques sont quelques 700.000 répartis en 16 Diocèses. (PA) (Agence Fides 16/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
politique


paix


réconciliation


dialogue


bouddhisme


christianisme


françois