ASIE/JAPON - Entretien avec le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples à propos de l’avenir de la mission au Japon, « l’Evangile de japonais à japonais »

jeudi, 5 octobre 2017 evangélisation   animation missionnaire   eglises locales   christianisme   martyrs   mission  

Cité du Vatican (Agence Fides) – « L’avenir de la foi chrétienne au Japon est lié à l’Annonce de l’Evangile par des japonais aux japonais. Il est important que les japonais, 500 ans après la première évangélisation, ressentent que le Christianisme ne constitue pas un élément de la culture occidentale mais que l’Evangile est un don pour le Japon, que le Christ a quelque chose à dire et à donner à la nation japonaise ». C’est ce que remarque, dans un entretien accordé à l’Agence Fides, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, en évoquant l’évangélisation du pays du Soleil levant, après le voyage pastoral qu’il a effectué sur place du 17 au 26 septembre.
Le Cardinal indique par ailleurs : « Les chrétiens japonais, par leur ferveur et leur témoignage de vie, sont admirables. D’ailleurs, les racines de leur foi plongent dans la précieuse expérience des martyrs et on ne peut oublier l’histoire extraordinaire des chrétiens cachés qui ont vécu et transmis le depositum fidei pendant plus de deux siècles. Au cours de ce passage historique, il est clair qu’il y a eu un dessein de Dieu, une grâce de Dieu qui a opéré sur cette terre et dans la vie de ces communautés. Les fidèles d’alors auront prier en disant : Seigneur, achèves l’œuvre de Tes mains. L’Evangile était arrivé au Japon grâce à l’œuvre de courageux missionnaires et il n’était pas juste qu’il disparaisse. Le Seigneur l’a préservé dans la vie de ces chrétiens. Les fidèles d’aujourd’hui peuvent apprendre de cette histoire qu’il existe une espérance pour l’avenir ».
Le Cardinal Filoni s’est rendu au Japon à l’invitation de l’Episcopat japonais pour rencontrer et connaître de plus près la réalité de l’Eglise locale. « Cela a été pour moi également un pèlerinage sur les lieux du martyre de nombreux confesseurs de la foi » souligne-t-il en rappelant que le leitmotiv de sa visite avait été « l’évangélisation dans l’esprit de (l’Exhortation apostolique) Evangelii gaudium du Pape François ».
Le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples a rendu visite à « une communauté qui est de dimensions réduites – quelques 500.000 âmes –, qui vieillit et a peu de vocations sacerdotales. Par ailleurs elle (l’Eglise) souffre parce qu’elle vit dans un environnement non chrétien, avec la tentation de penser que l’efficacité à tout prix des structures et de l’organisation pourront remplacer l’enthousiasme missionnaire ou l’apport de la grâce de Dieu » relève-t-il.
Ceci a constitué un facteur important à remarquer, note le Cardinal. « La société étant imprégnée d’une atmosphère confucéenne, shintoïste et bouddhiste, on tend à ne pas voir le Christianisme en tant que don et grâce de Dieu. L’organisation sociale compétitive, sécularisée, consumériste peut suffoquer le don de l’Esprit. C’est pourquoi – conclut le Cardinal Filoni – il fallait réaffirmer à tous les niveaux – aux Evêques, aux prêtres, aux religieux, aux séminaristes et aux laïcs – que Dieu n’est pas absent du Japon, malgré les situations dramatiques rencontrées par le passé et une culture qui ne connaît pas le Christ. La grâce du Christ, au travers des chrétiens, crée la mission sur la terre du Soleil levant et ceci donne de l’espoir pour l’avenir ». (PA) (Agence Fides 05/10/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network