AFRIQUE/EGYPTE - Réaffirmation de la définition du mariage comme union entre un homme et une femme du Patriarche copte orthodoxe et annonce d’une conférence sur l’homosexualité

jeudi, 28 septembre 2017 eglises orientales   homosexualité   mariage  

Kiss&Tell

Le Caire (Agence Fides) – Le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, réaffirme l’indisponibilité de l’Eglise copte orthodoxe à « légitimer » de quelque manière les unions entre personnes du même sexe alors que des milieux coptes annoncent la tenue d’une prochaine conférence sur le thème de l’homosexualité.
Hier, au cours de sa traditionnelle catéchèse du mercredi, le Patriarche copte orthodoxe a réitéré les positions déjà exprimées précédemment sur la question de l’homosexualité, se déclarant préoccupé par une possible diffusion de la tendance à considérer les unions entre personnes du même sexe comme une option pouvant être mise sur le même plan que le mariage entre un homme et une femme. De surcroît, s’est répandue sur les sites Internet liés à l’Eglise copte orthodoxe la nouvelle de la tenue d’une prochaine conférence sur le thème de l’homosexualité à réaliser avec le patronage du Patriarcat, laquelle verrait la participation en tant qu’expert du Père Ibrahim Riad et qui proposerait également des cours destinés aux familles de jeunes manifestant des tendances homosexuelles.
Déjà à l’époque du Patriarche Shénouda III, mort en mars 2012, l’Eglise copte orthodoxe avait pris ses distances par rapport aux positions de certains milieux ecclésiaux occidentaux qui avaient, de différentes manières, manifesté leur acceptation des unions entre personnes du même sexe. Le Patriarche copte orthodoxe Tawadras II (voir Fides 31/08/2017) avait exprimé sa pensée en matière d’homosexualité lors de son récent voyage en Australie. A cette occasion, il avait réaffirmé que, selon l’Ecriture Sainte, Dieu créa l’homme et la femme et que le seul mariage possible était celui entre un homme et une femme. C’est pourquoi – avait ajouté Tawadros II – un soi-disant « mariage » entre personne du même sexe est « inacceptable » pour la foi chrétienne et « est considéré comme un péché ». Les considérations relatives aux unions entre personnes du même sexe avaient été exprimées par le Patriarche copte orthodoxe au cours d’une conférence de presse improvisée tenue à l’aéroport de Sidney le 29 août, au début de sa visite de 10 jours en Australie. (GV) (Agence Fides 28/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network