AMERIQUE/COLOMBIE - Appel de l’Evêque d’Arauca à la guérilla connue sous le nom d’ELN

mardi, 26 septembre 2017 politique   groupes armés   violence  
Appel de l’Evêque d’Arauca à la guérilla connue so

Twitter

Appel de l’Evêque d’Arauca à la guérilla connue sous le nom d’ELN

Arauca (Agence Fides) – « Je désire lancer cet appel à tous : nous devons rendre crédible le processus de paix. Nous devons faire sentir à la population que tout cela est vrai, que le parcours qui a été entrepris est authentique, que nous le prenons au sérieux ». C’est en ces termes que S.Exc. Mgr Jaime Muñoz Pedroza, Evêque d’Arauca, s’est adressé à la communauté régionale et à l’ensemble de la communauté colombienne le 24 septembre. La requête d’un engagement plus clair en faveur de la paix a été faite par l’Evêque en commentant l’escalade de la violence enregistrée au cours de la fin de semaine dans le département d’Arauca et en vue d’un cessez-le-feu définitif entre le gouvernement et le mouvement de guérilla connu sous le nom d’ELN (armée de libération nationale) dans les prochains jours.
Mgr Jaime Muñoz Pedroza fait partie du groupe siégeant aux négociations de Quito (Equateur) dans le cadre duquel est discutée une paix définitive entre l’ELN et le gouvernement colombien. « J’espère que ce début de cessez-le-feu et de la fin des hostilités constituera un premier pas, peut-être petit pour l’instant voire même très petit mais, s’ils sont nombreux, les pas permettent de faire un parcours, une route et il est ainsi possible d’atteindre un objectif définitif » a réaffirmé Mgr Muñoz Pedroza à Radio Caracol.
« Les situations que nous voyons depuis toujours doivent changer. Nous devons respecter la vie de tous, la vie de chaque être humain. Comme le Bienheureux Pape Paul VI l’a dit, nous devons aimer la vie de tous. Chaque homme est responsable de la vie de tous » a mis en évidence l’Evêque d’Arauca.
Au cours de la fin de la semaine passée, dans le département d’Arauca, deux jeunes ont été tués, une patrouille de la police a été attaquée à l’arme à feu et à l’aide d’explosifs et le vice commandant du commissariat a été blessé. En outre, deux agents de police ont été blessés dans une embuscade homicide. Selon les autorités de police, toutes ces actions doivent être attribuées au mouvement de guérilla connu sous le nom d’ELN.
L’Evêque d’Arauca a toujours demandé des signes clairs de paix de la part de l’ELN en ce moment particulier du processus de paix (voir 27/02/2017). Mgr Jaime Muñoz Pedroza appartient au groupe choisi par la Conférence épiscopale colombienne pour suivre les négociations de paix entre gouvernement et ELN attendu que, dès le début, le mouvement de guérilla en question a demandé l’accompagnement de l’Eglise (voir Fides 25/10/2016). Le Diocèse d’Arauca, tout comme d’autres, a été pendant très longtemps le théâtre de nombreux épisodes de guérilla de la part de l’ELN. (CE) (Agence Fides 26/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network