ASIE/JAPON - Visite du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples à Hiroshima « lieu du renouvellement du sacrifice du Christ au XX° siècle »

mercredi, 20 septembre 2017 mission   evangélisation  

Moment de recueillement de S.Em. le Cardinal Filoni devant le Monument de la Paix, à Hiroshima

Hiroshima (Agence Fides) – Hiroshima « est le lieu où le Christ a renouvelé Son sacrifice au XX° siècle ». Hiroshima est pour l’Eglise catholique également « aujourd’hui un nom qui signifie ville de la paix, dans laquelle Dieu n’a pas oublié l’homme, ne s’est pas caché mais où Il habite ». C’est en ces termes que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a exprimé son regard de foi sur la vocation spirituelle universellement reconnue de la ville japonaise où, le 6 août 1945, fut larguée la première bombe atomique de l’histoire. Il l’a fait dans un discours adressé ce 20 septembre à des prêtres, religieux, religieuses, fidèles consacrés et laïcs de l’Archidiocèse d’Hiroshima qu’il a rencontrés en son quatrième jour de visite au Japon. « Ici – a poursuivi le Cardinal – le Christ crucifié continue, du haut de ce nouveau Golgotha, à admonester tous les peuples », y compris ceux qui, au nom des religions, « fomentent la haine, les divisions et les guerres ». Le rappel à la présence active du Christ dans l’histoire du monde a offert au Cardinal l’occasion de suggérer également aux catholiques de l’Archidiocèse les voies permettant d’accorder de l’espace à « un élan missionnaire renouvelé, selon ce que déclare le Pape François dans l’Evangelii gaudium ». L’Archidiocèse d’Hiroshima s’étend sur un territoire comptant 7 millions d’habitants, dont seulement quelques 20.000 baptisés. « Le Christ est-Il connu ici ? A-t-Il une place ? A-t-Il un salut à proposer ? Le Royaume de Dieu est-il annoncé ici ? Voici – a suggéré le Préfet du Dicastère missionnaire – les questions auxquelles il faut répondre. Alors que nous admirons l’œuvre missionnaire du passé, nous ne pouvons nous poser en simples administrateurs de ces résultats. Si la motivation à la mission vient à manquer, la générosité et le zèle apostolique feront, eux aussi, défaut, tout comme la joie d’évangéliser ».
De la gloire, de la grâce et de la vérité apportées par le Christ – a ajouté le Cardinal – « il n’est pas possible d’exclure le Peuple japonais. Dieu ne s’est pas arrêté aux portes de ce pays, qui, bien que noble et cultivé, attend le Royaume de Dieu. Dites aux aveugles, aux sourds, aux malades, aux pauvres, à ceux qui sont sans espérance ou qui souffrent à cause de la division des familles, ou aux drogués et à ceux qui pensent que le suicide constitue la seule voie pour mettre fin à la désolation et au désespoir que pour eux existe une Bonne Nouvelle ».
Au cours de sa visite à Hiroshma, le Cardinal Filoni a rendu hommage au Monument de la Paix et de la bombe atomique. (GV) (Agence Fides 20/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network