ASIE/JAPON - Discours du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples aux Séminaristes japonais sur l’annonce de l’Evangile, acte de grande charité

lundi, 18 septembre 2017 evangélisation   animation missionnaire   mission  

Fukuoka (Agence Fides) – L’annonce de l’Evangile « est un acte de grande charité envers les frères qui attendent la lumière ». Il promet à tous de pouvoir faire l’expérience du « don extraordinaire et généreux de la grâce rédemptrice et de la miséricorde », qui est entré dans le monde depuis que Jésus nous a révélé que Dieu « est un Père généreux et même prodigue dans le fait de concéder gratuitement Sa Grâce ». Un tel Mystère révélé de gratuité représente une « nouveauté joyeuse » qui ne tombe pas sous le coup d’objections à caractère culturel ou religieux. Il représente également la source de toute vocation sacerdotale authentique, donnant également aux prêtres de demain la force de persévérer dans un monde marqué par la « culture du provisoire ». Ce sont les points que le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, a soumis à l’attention des Séminaristes du Séminaire de Fukuoka, qu’il a rencontré dans la soirée du 18 septembre. Le rendez-vous avec les Séminaristes a représenté un moment important du programme de la visite que le Cardinal effectue au Japon.
Dans son intervention, le Préfet du Dicastère missionnaire a pris pour base l’objection qui a marqué notamment au Japon l’annonce de l’Evangile. « Dans le célèbre roman historique d’Endo Shusaku, intitulé Le Silence, qui est maintenant également un film connu – a rappelé le Cardinal Filoni – il est écrit que les gouvernants de l’époque posaient aux missionnaires substantiellement la même question : pourquoi nous portez-vous une religion étrangère et nous demandez-vous de croire en votre Dieu ? Nous aussi, nous avons une culture et une religion, qui sont très nobles et très dignes. Qu’a de plus le Christianisme qui ne soit pas déjà contenu dans la culture confucéenne ou au sein de la tradition shintoïste, taoïste et bouddhiste ? ». Le cœur de la nouveauté chrétienne – a indiqué le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples – est l'annonce d'un salut donné gratuitement par Dieu au travers du Mystère de l'Incarnation, de la Mort et de la Résurrection du Christ. "Toute l'humanité, y compris le Peuple japonais, a besoin de ce don extraordinaire et généreux de la grâce rédemptrice et de la miséricorde. En d’autres termes, tous ont besoin de ce salut que la loi du karma ne peut donner mais qui se trouve seulement en ce Dieu que Jésus Christ nous a révélé ».
Aux futurs prêtres japonais, le Cardinal a rappelé la grande mission qui consiste à « être des collaborateurs de Dieu dans l’annonce de cette nouveauté joyeuse à votre peuple », une mission à embrasser en faisant confiance non pas à des stratégies humaines rusées mais à cette même Grâce qui a fait fleurir en eux la vocation au sacerdoce. « Il est vrai – a reconnu le Cardinal Filoni – que les prêtres, les religieux et vous en tant que Séminaristes du Japon, êtes peu nombreux. Mais la force du sel et de la lumière ne vient pas de la quantité mais de l’authenticité. Les Apôtres étaient à peine une douzaine mais grâce au zèle et à la puissance de la Grâce du Christ, ils ont porté partout le Message de l’Evangile ». (Agence Fides 18/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network