ASIE/BANGLADESH - Mobilisation de la Caritas en faveur des réfugiés Rohingyas, « totalement dépendants de l’assistance »

samedi, 16 septembre 2017 réfugiés   evacués   minorités religieuses   minorités ethniques   droits fondamentaux   emigration   assistance humanitaire  

Dacca (Agence Fides) – La Caritas Bangladesh s’est mobilisée pour offrir une assistance humanitaire à 14.000 familles de réfugiés d’ethnie Rohingya, arrivées du Myanmar suite à la crise en cours dans l’Etat de Rakhine. C’est ce que raconte à Fides Francio Atul Sarker, laïc catholique et Directeur exécutif de la Caritas Bangladesh. « Les réfugiés Rohingyas – remarque-t-il – sont actuellement près de 400.000 et, si le flux des arrivées se poursuit, il est probable que ce chiffre arrivera à 500.000 d’ici la fin de ce mois. Nous avons mis en place une première intervention d’urgence et nous en programmons actuellement une deuxième. Le réseau de Caritas Internationalis nous soutient. Par exemple, la Caritas Espagne a contribué au travers d’une donation de 100.000 €uros, qui nous a permis de fournir aux familles un colis alimentaire constitué de riz, de légumineux, d’huile, de sel, de sucre et d’eau. En outre, nous donnons aux réfugiés une petite somme d’argent qui leur permettra d’acquérir d’autres biens pour répondre à leurs besoins de base ».
« Un nombre notable de réfugiés – poursuit le Directeur exécutif de Caritas Bangladesh – se trouve dans la ville frontalière de Cox's Bazar. Ils y ont construit des refuges temporaires ou vivent en plein air. Pour leur subsistance, ils dépendent totalement de l’assistance humanitaire. L’eau potable manque et la situation sanitaire n’est pas par ailleurs des meilleures. Plus de 200.000 enfants Rohingyas risquent d’être victimes d’épidémies et ont besoin d’une aide urgente. Il faut remarquer que, comme l’a confirmé l’UNICEF, 60% des évacués sont des enfants ».
Les besoins immédiats – relève Caritas Bangladesh – concernent la nourriture, l’eau, les services hygiéniques, les refuges, les médicaments et les mesures de protection des mineurs. Arrivés au Bangladesh au cours de cette dernière décennie, près d’un demi million de musulmans d’ethnie Rohingya vivent dans deux camps enregistrés et le gouvernement bengalais à l’intention d’en organiser un autre, à Tyingkhali, pour accueillir les réfugiés arrivés au cours de ces dernières semaines. Certaines ONG locales les assistent actuellement mais les initiatives en cours sont fragmentaires. La Caritas Bangladesh, une fois obtenues les autorisations du Bureau gouvernemental pour les ONG, a planifié la distribution de produits, alimentaires et non, donnant aux familles des denrées alimentaires et des kits sanitaires. (PA) (Agence Fides 16/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
réfugiés


evacués


minorités religieuses


minorités ethniques


droits fondamentaux


emigration