AMERIQUE/MEXIQUE - Une semaine après le séisme, 90 morts, des communautés encore inatteignables et l’Eglise comme référence en matière d’aides

vendredi, 15 septembre 2017 séisme   pauvreté   solidarité   catastrophes naturelles  
Une semaine après le séisme, 90 morts, des communa

iltempo.it

Une semaine après le séisme, 90 morts, des communautés encore inatteignables et l’Eglise comme référence en matière d’aides

Oaxaca (Agence Fides) – Une semaine s’est écoulée depuis le terrible séisme qui a secoué le Mexique le 7 septembre avec comme épicentre la zone de Pijijiapan, au Chiapas. Depuis la première secousse, 634 autres ont été enregistrées, laissant derrière elles des milliers de familles sans abri et une quantité énorme de dommages aux personnes, aux infrastructures et aux communautés.
L’Eglise, par l’intermédiaire de la Caritas Mexique, est intervenue dès le tout début et n’a jamais cessé ses opérations d’aide et d’assistance dans les zones les plus touchées. Au niveau régional et national, les différentes articulations du monde catholique ont promu des collectes de denrées alimentaires et de médicaments, de biens de première nécessité et mobilisé leurs bénévoles en vue de la distribution des aides dans les zones touchées.
Le Père Rogelio Narvaez, Secrétaire exécutif de Caritas Mexique et de la Commission épiscopale de la Pastorale sociale, a expliqué, dans une note envoyée à Fides, que les zones les plus touchées sont celles de Minatitlan (Veracruz), d’Oaxaca ainsi que le Chiapas. Bien que nombre d’églises et de Paroisses aient subi de graves dommages à leurs infrastructures, elles ont mis à disposition des locaux, des salons et des chapelles afin qu’ils servent de refuge et de logement d’urgence aux sans abris ou de centres de collecte pour la distribution des aides.
Selon les déclarations de S.Exc. Mgr Alfonso Miranda Guardiola, Evêque auxiliaire de Monterrey et Secrétaire de la Conférence épiscopale du Mexique (CEM), il n’est pas encore possible de quantifier avec précision les dommages totaux causés aux structures de l’Eglise. Un premier bilan provisoire fait état de 122 églises présentant de graves dommages dont près de 90 ont été fermées pour la protection des fidèles ou suite aux risques d’effondrement.
Ce qui frappe le plus, continue Mgr Miranda, c’est le rapport des Evêques de la zone, à savoir ceux de Tehuantepec, Tapachula, Antequera-Oaxaca et de la Prélature de Mixes, qui fait état de plus de 20 communautés rurales qui, une semaine après le séisme, ne peuvent encore être atteintes, sachant que la gravité des dommages à la population, aux familles et aux églises n’est pas connue dans ces cas d’espèce. Ce qui est également frappant, selon le Père Rogelio Narvaez, est la solidarité qui arrive concrètement des Eglises d’Allemagne, de Norvège, d’Espagne, de France ainsi que de Corée du Sud.
Le séisme de magnitude 8,2 qui a frappé la côte sud du Mexique au soir du 7 septembre dernier a provoqué au moins 90 morts. Selon les autorités locales, 71 personnes ont perdu la vie dans l’Etat d’Oaxaca, 15 dans celui du Chiapas et 4 à Tabasco. (CE) (Agence Fides 15/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network