AMERIQUE/COLOMBIE - Accord en vue d’un cessez-le-feu entre l’ELN et le gouvernement, longuement attendu par l’Eglise

mardi, 5 septembre 2017 paix   guerres   groupes armés   violence  
Accord en vue d’un cessez-le-feu entre l’ELN et le

Accord en vue d’un cessez-le-feu entre l’ELN et le gouvernement, longuement attendu par l’Eglise

Quito (Agence Fides) – Le gouvernement colombien et les représentants du groupe de guérilla connu sous le nom d’Armée de libération nationale (ELN) ont annoncé hier, dans le cadre d’une conférence de presse tenue à Quito, un cessez-le-feu bilatéral devant durer jusqu’en janvier 2018. Le Ministre des Affaires étrangères équatorien, María Fernanda Espinosa, au nom du gouvernement, a déclaré que la consolidation de cet accord en Amérique latine est extrêmement importante parce que « l’accord de Quito » génère un dialogue favorable entre le gouvernement colombien et le groupe de guérilla connu sous le nom d’Armée de libération nationale (ELN).
S.Exc. Mgr Julio Enrique Prado Bolaños, Evêque de Pasto, l’une des zones les plus touchées par la guérilla de l’ELN, a déclaré, dans une note envoyée à Fides que « l’Eglise attendait impatiemment cette annonce. J’ai confiance dans le fait que les membres de ce groupe (l’ELN NDT) parviendront à comprendre que la violence génère seulement violence. Voila pourquoi il faut renoncer à cette lutte ».
L’Evêque a par ailleurs ajouté qu’en regardant l’histoire, l’ELN pourra bientôt parvenir à un cessez-le-feu définitif au profit de nos communautés de Narino, où est encore présente la souffrance à cause de ce conflit. (CE) (Agence Fides 05/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network