AFRIQUE/ZAMBIE - Volonté des Evêques de favoriser le dialogue entre le Président et le chef de l’opposition

samedi, 2 septembre 2017 evêques   dialogue  

Lusaka (Agence Fides) – Les Evêques de Zambie ont réaffirmé leur engagement à travailler ensemble avec le Commonwealth pour promouvoir le dialogue entre le Président, Edgar Lungu, et le chef du parti d’opposition, l’United Party for National Development (UPND), Hakainde Hichilema.
C’est ce qu’a affirmé le Père Cleophas Lungu, Secrétaire général de la Zambia Conference of Catholic Bishops (ZCCB) après que le Secrétaire général du Commonwealth, Patricia Scotland, ait nommé le chercheur nigérian Ibrahim Gambri au poste de facilitateur du dialogue entre Edgar Lungu et Hakainde Hichilema. Ce dernier a été remis en liberté le 16 août après que les autorités de l’Etat aient abandonné les accusations de tentative de coup d’Etat qui pesaient sur lui.
Le 11 avril, la police avait arrêté Hakainde Hichilema dans le cadre d’une opération nocturne menée à son habitation, enfonçant la porte et faisant usage de grenades lacrymogènes parce qu’accusé d’avoir bloqué le cortège présidentiel et cherché par ce geste à déclencher une révolte visant à renverser les autorités.
Les Evêques avaient critiqué la violence disproportionnée et inutile qui avait accompagné l’arrestation (voir Fides 27/04/2017) et demandé la remise en liberté du responsable politique.
A la mi-juillet, le Président Lungu avait autorisé une délégation de la Conférence épiscopale à rendre visite à Hakainde Hichilema après avoir rencontré les membres de la ZCCB sous la conduite de son Président, S.Exc. Mgr Telesphore George Mpundu, Archevêque de Lusaka. (L.M.) (Agence Fides 02/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network