AMERIQUE/PANAMA - Communiqué de la Conférence épiscopale sur la nécessité d’établir et de garantir la justice

samedi, 2 septembre 2017 justice   corruption   société civile   eglises locales  

Panama (Agence Fides) – La Conférence épiscopale de Panama (CEP) exprime sa « profonde préoccupation suite aux déclarations du Procureur, Kenia Porcell, concernant les pressions et les menaces à l’encontre de fonctionnaires menant les enquêtes relatives à des cas de corruption ». C’est ainsi que débute le court communiqué des Evêques de Panama, qui porte la date du 31 août et a été envoyé à l’Agence Fides.
Dans le texte, les Evêques demandent « la fermeté du Ministère public dans l’administration de la justice, dans le respect des procédures prévues et de la présomption d’innocence pour arriver à connaître la vérité dans tous les cas dénoncés ». En outre, ils exhortent l’organe judiciaire qui garantit l’indépendance de l’administration de la justice « afin qu’il soit libre de pressions de toute nature contrevenant à sa mission ».
Les Evêques concluent en affirmant que « pour une nation, il est prioritaire d’établir et de garantir la justice, en l’absence de laquelle il n’existe ni ordre ni développement soutenable et intégral et moins encore de paix sociale ».
Selon les moyens de communication locaux, une décision de la Cour Suprême de Panama a annulé une enquête concernant la présumée acquisition irrégulière de radars italiens, déchaînant un vif débat dans le pays et de dures critiques à l’encontre de la magistrature. (CE) (Agence Fides 02/09/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network