AFRIQUE/KENYA - Appel de l’Evêque d’Eldoret en faveur de la fin de la grève des infirmiers

mercredi, 30 août 2017 santé   missionnaires assassinés  

Nairobi (Agence Fides) – « Il est temps que vous parliez les uns avec les autres pour faire cesser la grève du personnel infirmer dans notre pays. Les kenyans meurent actuellement dans les hôpitaux faute de personnel qui les assiste » a déclaré S.Exc. Mgr Cornelius Korir, Evêque d’Eldoret et Président de la Commission épiscopale Justice et Paix dans l’homélie de la Messe qu’il a célébré en mémoire du Père John Kaiser au camp de réfugiés Maela de Naivasha.
Au Kenya, plus de 25.000 infirmiers sont en grève depuis le 5 juin dernier afin de demander une augmentation des salaires et indemnités.
« Nous en sommes arrivés au point de laisser mourir notre peuple pour de l’argent. Le Père Kaiser n’était pas kenyan mais il n’aurait jamais laissé mourir notre peuple. Cela est inhumain. Nous devons renouveler nos efforts pour servir la population du Kenya » a affirmé Mgr Korir.
La Messe de suffrage en faveur du Père Kaiser a été concélébrée par Leurs Excellences NN.SS. Oballa Ole Owaa et Joseph Mbatia, respectivement Evêques de Ngong et de Nyahururu.
Missionnaire de Mill Hill, le Père Kaiser avait été envoyé au Kenya en 1964 et mis la même année au service du Diocèse de Kisii, au sein duquel il a œuvré pendant vingt ans, avant de rejoindre par la suite les Diocèses de Ngong et de Nyahururu.
Le 24 août 2000, le corps du Père Kaiser a été retrouvé à Moredat-Naivasha, le long de l’autoroute reliant Nakuru à Nairobi. La cause de sa mort ne fut pas établie immédiatement mais il a été prouvé par la suite qu’il avait été assassiné par des agresseurs demeurés inconnus jusqu’à ce jour. (L.M.) (Agence Fides 30/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network