AMERIQUE/COLOMBIE - XXX° Semaine pour la paix en coïncidence avec la visite du Pape, « ami de la paix »

mercredi, 30 août 2017 eglises locales   paix   réconciliation   françois  

Bogotá (Agence Fides) – L’édition de cette année de la Semaine pour la Paix, qui se déroulera en Colombie du 3 au 10 septembre, coïncidera avec deux événements importants pour le pays, à savoir le début de la construction du chemin de paix après les accords du 24 novembre dernier et la visite apostolique du Pape François, qui viendra « injecter enthousiasme et réconciliation dans le cœur des colombiens ». C’est en ces termes que s’est exprimé le Président de la Conférence épiscopale de Colombie (CEC), S.Exc. Mgr Oscar Urbina Ortega, Archevêque de Villavicencio, en présentant la XXX° Semaine pour la Paix, instituée en 1987 à l’initiative de l’Eglise, laquelle a toujours renouvelé son engagement en faveur de la construction de la paix et de la réconciliation dans le pays, en particulier en cette période historique.
Selon les informations diffusées par la CEC et parvenues à Fides, Mgr Urbina Ortega a mis en évidence que « la paix est un don de Dieu, une mission confiée à la responsabilité des personnes » et que « le Pape touchera les cœurs de tous les colombiens et jettera la semence. Pour nous, dans l’Evangile, la semence est très importante parce que lorsque l’on donne un message, c’est une semence qui tombe sur un terrain qu’est le cœur. Le terrain qui accueille la semence permet que celle-ci éclose, grandisse et porte du fruit. Telle est la dynamique qui sera sans doute présente dans les messages que le Pape François nous portera ».
Plus de mille initiatives pour la paix se dérouleront sur l’ensemble du territoire colombien au cours de la Semaine et dans les jours qui la précéderont et la suivront, organisées par une centaine d’institutions, d’organisations, de mouvements, d’universités, d’ONG et d’autres réalités reflétant une vaste pluralité religieuse, sociale, ethnique, culturelle, économique et politique. L’objectif est de donner de la visibilité aux efforts faits au quotidien par des milliers de personnes qui travaillent pour la construction de la paix et aux initiatives qui promeuvent la dignité de la personne humaine. La Semaine, qui s’adresse en particulier aux jeunes, a pour thème : « De nombreux pas pour la paix et la réconciliation » et s’inspire au message du Pape François pour la Journée mondiale de la Paix du 1er janvier dernier.
Le Comité promoteur est guidé par le Secrétariat national de la Pastorale sociale de la CEC, par REDEPAZ, par l’Université pontificale xavérienne et par le CINEP. Parmi les initiatives les plus importantes, se trouvent la marche pour la paix, qui se déroulera les 6 et 7 septembre à partir de différents lieux du pays pour converger à Villavicencio le 8 septembre, à la rencontre avec le Pape ; un acte de réconciliation entre les différents acteurs du conflit armé qui aura lieu le 4 septembre ; une exposition photographique dédiée aux 30 ans de la Semaine et un Prix national pour la défense des droits fondamentaux en Colombie.
« La Semaine pour la Paix – peut-on lire dans la lettre de convocation – contribuera à créer une vision de la paix en tant qu’exercice des droits ethniques, sociaux et du travail, y compris les droits et opportunités concernant les femmes de Colombie. Elle renforcera la constitution d’écoles, de collèges et d’Universités en tant que territoires de paix ainsi que la plus ample participation des jeunes à la culture de la coexistence. La rencontre entre le Pape François, ami de la paix, avec le peuple colombien, ami de la paix, renforcera les capacités et les engagements au profit de la construction de la paix en tant qu’expression de la justice, de la démocratie, de la réparation des victimes et de la réconciliation ». (SL) (Agence Fides 30/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network