AFRIQUE/TANZANIE - Annonce de la concession de la nationalité tanzanienne aux réfugiés burundais établis depuis plus de 45 ans dans le pays

jeudi, 24 août 2017 réfugiés  

Dar es Salaam (Agence Fides) – Les réfugiés burundais qui vivent en Tanzanie depuis plus de 45 ans recevront la nationalité tanzanienne.
Tel est le résultat des colloques entre le Ministre de l’Intérieur tanzanien, Mwigulu Nchemba, et le Haut Commissaire de l’ONU aux réfugiés, Volker Türk.
« Le gouvernement de Tanzanie, en collaboration avec le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés est parvenu à l’étape finale du processus de naturalisation des réfugiés du Burundi arrivés en 1972 » a déclaré le porte-parole du Haut Commissariat, Teresa Ongaro, dans une déclaration à The East African.
Selon les dernières statistiques du Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés, la Tanzanie constitue le pays de la région accueillant le plus grand nombre de réfugiés burundais, à savoir 243.565.
La Tanzanie a d’ores et déjà naturalisé plus de 162.000 réfugiés burundais qui avaient fui leur pays en 1972.
Voici deux semaines, le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés a tenu des colloques avec le gouvernement tanzanien, convenant que les réfugiés burundais auraient dû être rapatriés volontairement et que ceux se trouvant dans le pays depuis plus de 45 ans auraient pu recevoir la nationalité tanzanienne.
Le mois dernier, le Président tanzanien, John Magufuli, a invité les réfugiés du Burundi à retourner chez eux volontairement.
« J’exhorte nos bons voisins, les réfugiés du Burundi, à commencer à penser à retourner chez eux volontairement et à reconstruire l’économie de leur pays, ce qui, à son tour, favorisera de bonnes relations entre nos deux pays », a déclaré le Chef de l’Etat après avoir tenu des colloques avec son homologue burundais, Pierre Nkurunziza, dans le district de Ngara, au sein de la région de Kagera.
Par conséquent, plus de 5.000 réfugiés burundais vivant dans différents camps de Kagoma ont déclaré être disposés à rentrer dans leur pays. Au cours de ces derniers mois, ce sont quelques 150.000 réfugiés qui sont retournés au Burundi. (L.M.) (Agence Fides 24/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network