AMERIQUE/VENEZUELA - Dénonciation du Vicaire apostolique de Puerto Ayacucho après le massacre prémédité de 37 détenus

lundi, 21 août 2017 droits fondamentaux   détenus   justice   violence   démocratie  
Dénonciation du Vicaire apostolique de Puerto Ayac

Dénonciation du Vicaire apostolique de Puerto Ayacucho après le massacre prémédité de 37 détenus

Puerto Ayacucho (Agence Fides) – « Ces personnes ont été massacrées de manière préméditée » a déclaré le Vicaire apostolique de Puerto Ayacucho (Venezuela), S.Exc. Mgr Jonny Eduardo Reyes Sequera, S.D.B, à propos du massacre perpétré mercredi dernier dans la prison de Puerto Ayacucho, au cours duquel 37 personnes ont trouvé la mort.
« Nous parlons ici d’une grave tragédie, dans la mesure où ce sont des vies humaines. En effet, lorsque l’on paie des groupes armés pour aller tuer des personnes, il s’agit d’une chose préméditée » a réaffirmé Mgr Reyes, en rencontrant la presse locale hier, Dimanche 20 août.
« Il ne s’agit pas de poulets ou de chats. Ce sont des personnes et nous ne savons même pas si elles sont seulement 37 (celles qui sont mortes NDT). Nous entendons dans tous les journaux télévisés ce qui s’est passé à Barcelone mais au Venezuela ? Qu’est-ce qui se passe véritablement ici ? » a déclaré Mgr Reyes.
Selon les Agences, 37 détenus sont morts au cours de l’intervention d’une unité anti-émeute de la police vénézuélienne dans la prison de Puerto Ayacucho, capitale de l’Etat d’Amazonas, sis dans le sud du pays. C’est ce qu’a rendu public sur son compte Twitter le gouverneur de l’Etat, Liborio Guarulla. La presse locale avait indiqué qu’avant l’intervention armée, un groupe de détenus avait pris le contrôle de la prison. (CE) (Agence Fides 21/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network