AFRIQUE/KENYA - Avance du Président sortant dans le cadre de l’élection d’hier au milieu des plaintes de fraudes de l’opposition

mercredi, 9 août 2017 elections  

Nairobi (Agence Fides) – Le Président sortant, Uhuru Kenyatta, est en tête dans le cadre du dépouillement partiel du vote d’hier, 8 août, portant sur l’élection du Chef de l’Etat et du Parlement kenyans (voir Fides 08/08/2017). Le résultat se trouve cependant contesté par Raila Odinga, candidat du cartel de l’opposition, NASA, selon qui « des pirates informatiques ont accédé à la base de données du système électoral », falsifiant les résultats.
« Vous ne pouvez pas tromper la population aussi longuement » a déclaré Raila Odinga lors d’une conférence de presse. « Les élections générales de 2017 sont une fraude » a-t-il ajouté.
Selon l’opposition, les pirates informatiques seraient entrés dans le système électoral en exploitant les mots de passe de Chris Msando, responsable informatique de la Commission électorale indépendante (IEBC), dont le corps, présentant des signes de torture, avait été retrouvé sans vie le 30 juillet dernier, quelques jours seulement avant les élections (voir Fides 02/08/2017).
Selon les résultats publiés jusqu’ici par l’IEBC, relatifs à plus de 90% des bureaux de vote, Uhuru Kenyatta aurait obtenu 54,41% des voix contre 44,72% à Raila Odinga.
Les élections présidentielles contestées de 2007 avaient déclenché une vague de violence dans le pays, provoquant des milliers de morts et près d’un million d’évacués. (L.M.) (Agence Fides 09/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network