AFRIQUE/NIGERIA - Drogue et criminalité organisée derrière le massacre dans l’église d’Ozubulu

lundi, 7 août 2017 drogue  

Lagos (Agence Fides) – Le bilan de la fusillade ayant eu lieu hier, Dimanche 6 août, dans l’église Saint Philippe d’Ozubulu, dans l’Etat d’Anambra, au sud du Nigeria, est de 12 morts et de plus de 20 blessés. C’est ce qu’indiquent à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale qui reconstruisent l’épisode comme suit.
« L’objectif des meurtriers était Aloysius Ikegwuonu, un important trafiquant de drogue qui a gagné d’énormes sommes en Afrique du Sud où il contrôle une bande active dans la distribution de la cocaïne.
Revenu dans son Etat d’origine, l’Anambra, Aloysius Ikegwuonu a investi une partie de sa fortune dans la construction d’œuvres publiques telles que routes etc. dont l’église dans laquelle a eu lieu le massacre, se comportant comme un bienfaiteur de la population locale, au point que circulent sur Internet des vidéos montrant Aloysius Ikegwuonu qui distribue de l’argent dans les rues.
Les assassins étaient d’anciens complices qui l’accusaient de leur avoir dérobé la majeure partie des recettes de la vente de drogue.
Hier, Aloysius Ikegwuonu avait organisé une sorte de cérémonie de remerciements en l’église Saint Philippe, mais, au dernier moment, il avait été averti que le groupe de ses anciens complices avait prévu de l’attaquer. Il a donc évité de se présenter à l’église. Le groupe de tueurs est entré dans l’église et, ne le trouvant pas, a tué le père d’Aloysius Ikegwuonu et les personnes qui l’entouraient, en pensant qu’il s’agissait de membres de la famille ». (L.M.) (Agence Fides 07/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network