AFRIQUE/ALGERIE - Rapatriement d’immigrés nigériens en accord avec leur gouvernement de la part du gouvernement algérien

jeudi, 3 août 2017 migrants  

Alger (Agence Fides) – « Pour faire face au phénomène de l’immigration irrégulière et lutter contre les réseaux du trafic de personnes, les autorités algériennes ont décidé, en étroite coordination avec les autorités nigériennes, la reprise à compter du 1er août des opérations de rapatriement des ressortissants nigériens se trouvant en situation irrégulière en Algérie » a indiqué le porte-parole du Ministre des Affaires étrangères algérien. Benali Cherif. « Les rapatriements –a-t-il indiqué – font partie d’une série de mesures prises par le gouvernement algérien pour renforcer la coopération avec les pays d’Afrique subsaharienne, en particulier le Niger et le Mali, afin de freiner le flux migratoire irrégulier que notre pays affronte actuellement ».
En Algérie, arrivent des migrants en situation irrégulière en provenance de pays d’Afrique subsaharienne, et en particulier, du Niger, du Mali et du Burkina Faso. Il n’existe pas de statistiques officielles concernant les migrants subsahariens présents en Algérie. Cependant, selon des estimations officieuses, ils seraient environ 100.000.
Certains d’entre eux cherchent un travail en Algérie alors que d’autres sont en transit en direction de l’Europe, via la Libye.
Les autorités algériennes renvoient les immigrés nigériens en situation irrégulière dans leur pays par convois de véhicules. Le camp de Dar El Beïda, dans la périphérie d’Alger, a par ailleurs été démantelé. (L.M.) (Agence Fides 03/08/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network