AMERIQUE/PANAMA - Appel de l’Evêque de David en faveur de la résolution de la situation des cubains bloqués à Panama depuis des mois

vendredi, 21 juillet 2017
Appel de l’Evêque de David en faveur de la résolut

Caritas Panama

Appel de l’Evêque de David en faveur de la résolution de la situation des cubains bloqués à Panama depuis des mois

David (Agence Fides) – S.Em. le Cardinal José Luis Lacunza O.A.R., Evêque de David (Panama), a demandé au gouvernement de définir la situation dans laquelle se trouvent les migrants cubains encore bloqués dans le camp de réfugiés de Los Planes de Gualaca, en province de Chiriquì. Dans les déclarations faites hier à la Televisora Nacional de Panama (TVN), le Cardinal a souligné qu’il n’est pas possible de retenir les migrants dans cette condition et qu’il faut considérer leurs droits fondamentaux. A titre provisoire, il serait possible de leur accorder un visa de travail temporaire, de manière à ce qu’ils puissent parvenir à faire quelque chose entre temps.
Quelques 100 cubains en situation irrégulière se trouvent actuellement dans le camp de Los Planes de Gualaca depuis plus de trois mois et, d’ici le 31 juillet, selon ce qui s’est appris ces derniers jours, ils devront décider d’accepter ou non leur rapatriement volontaire. La proposition, indique la note parvenue à Fides en provenance de sources locales, a été diffusée par le Ministère de la Sécurité en tant que mesure concernant la crise migratoire. La même situation devra être affrontée par l’ensemble des étrangers entrant à Panama de manière irrégulière, presque toujours dans l’intention de se rendre aux Etats-Unis.
Des centaines de cubains se trouvent bloqués à Panama depuis janvier dernier, après la fin de la politique migratoire de l’administration Obama, qui leur permettait d’entrer aux Etats-Unis.
Certains ont poursuivi leur chemin en direction des Etats-Unis bien qu’ils soient démunis de permis, d’autres ayant été expulsés par le gouvernement panaméen alors que d’autres encore sont retournés à Cuba de leur propre chef. Le dernier groupe de cubains, comprenant une centaine de personnes, demeure encore à Chiquirì. (CE) (Agence Fides 21/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network