AFRIQUE/SENEGAL - Demande d’une plus forte mobilisation en faveur des mineurs talibè se trouvant dans les rues

mercredi, 12 juillet 2017

Internet

Dakar (Agence Fides) – Le phénomène consistant en des dizaines de milliers d’enfants talibè errants au Sénégal ne fait pas mine de diminuer (voir Fides 31/03/2017). Bien qu’en mars dernier aient été récupérés dans les rues de Dakar plus de 1.500 mineurs, dont des centaines ont été rendus à leurs familles respectives, des dizaines de milliers d’autres continuent à subir des abus et à être contraints à mendier. Selon des sources locales, certaines écoles demandent aux talibè de l’argent et du riz. L’organisation Human Rights Watch (HRW) a demandé aux autorités sénégalaises de faire preuve d’une plus forte mobilisation en ce qui concerne le retrait des rues du pays de ces jeunes. En 2016, le gouvernement avait lancé un programme visant à éradiquer le phénomène. En vue des élections législatives du 30 juillet prochain, les organisations humanitaires ont demandé quant à elles aux partis politiques d’intégrer au nombre des priorités de leurs programmes électoraux la question des talibè. (AP) (Agence Fides 12/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network