AMERIQUE/VENEZUELA - Lettre de l’Assemblée des Evêques au Chef de l’Etat

mardi, 11 juillet 2017 conférences épiscopales   situation sociale   faim   violence  

Caracas (Agence Fides) – Afin de résoudre la grave crise touchant l’approvisionnement en denrées alimentaires et en médicaments, ainsi que l’insécurité qui provoque actuellement d’innombrables victimes dans l’ensemble du pays, il est urgent de « reconnaître l’autonomie de tous les pouvoirs publics et (de) travailler avec eux, en particulier avec l’Assemblée nationale et le Parquet général de la République ; (de) retirer la convocation d’une Assemblée nationale constituante ; (de) prendre en considération et (de) soutenir les accords pris au cours de la première phase de dialogue avec l’opposition ». Telles sont les trois affirmations de la Conférence épiscopale vénézuélienne contenues dans la lettre adressée au Président Nicolas Maduro au cours des travaux de la 108ème Assemblée plénière de l’Episcopat, qui se tient à Caracas du 7 au 12 juillet (voir Fides 07/07/2017).
Dans l’ordre du jour des travaux de l’Assemblée, est-il écrit dans la lettre, « une place importante est tenue par l’étude de la situation grave qui secoue les fondations du pays. L’intention qui nous anime est de porter la lumière et d’indiquer des chemins de solution, en tant que Pasteurs qui cheminent avec la population à laquelle ils appartiennent, en accompagnant et en consolant en particulier les plus pauvres et les affligés ».
Après avoir cité certaines expressions de solidarité en provenance du Pape François, qui suit avec attention et préoccupation la grave situation que traverse le peuple vénézuélien, les Evêques concluent en réaffirmant une fois encore au Président Maduro « leur disponibilité à se mettre au service de la rencontre et de la réconciliation entre tous les vénézuéliens ». (SL) (Agence Fides 11/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network