AMERIQUE/EQUATEUR - Prise de position de l’Evêque de Lacatunga concernant l’activité minière

lundi, 10 juillet 2017
Prise de position de l’Evêque de Lacatunga concern

Prise de position de l’Evêque de Lacatunga concernant l’activité minière

Palo Quemado (Agence Fides) – « Les paysans de Palo Quemado vivent sur leur propre peau l’impact environnemental de l’activité minière sur zone, en particulier en ce qui concerne l’eau et les champs contaminés » a dénoncé S.Exc. Mgr Geovanni Mauricio Paz Hurtado, Evêque de Lacatunga (Equateur). Selon les informations envoyées à Fides, Mgr Paz est intervenu ces jours derniers à une rencontre organisée à Sigchos, non loin de Lacatunga, ville du haut plateau équatorien, chef-lieu de la province de Cotopaxi et du canton homonyme, sis à 90 Km au sud de Quito, dans les environs du volcan Cotopaxi.
Selon l’Evêque, une espèce végétale qui servait comme aliment pour le bétail n’existe plus : « Ce sont les conséquences de l’extraction minière. Je me suis rendu moi-même sur place pour me rendre compte qu’après un peu de temps de cette activité, la terre est détruite… Voila pourquoi la population est apeurée et préoccupée ».
Après un certain nombre d’interventions sur ce que comporte l’impact environnemental à long terme, tous les participants ont décidé de se rencontrer le 19 juillet près la Paroisse de Palo Quemado, pour discuter de la proposition de laisser le canton de Sigchos en dehors de toute activité minière, dans la mesure où le peu qui a été fait dans ce secteur préoccupe grandement la population.
La zone est célèbre pour la production de la Panela, préparation alimentaire à base de jus de canne à sucre soumis à ébullition à des températures élevées et à évaporation dont est tirée une mélasse visqueuse qui est ensuite versée dans de petits moules dans lesquels elle refroidit.
En outre, il s’agit de la seule zone de l’Equateur disposant de la certification verte, c’est-à-dire la meilleure. Cette production nationale risque donc de s’arrêter ou de disparaître de ce fait. A cet égard, Mgr Paz a déclaré : « Je crois que notre préoccupation pour notre peuple et le soin de la maison commune est de la responsabilité de tous. L’activité minière fournit une solution temporaire aux problèmes économiques de la famille mais nous ne nous rendons pas compte de l’impact a posteriori ». (CE) (Agence Fides 10/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network