AMERIQUE/COLOMBIE - Nouvel appel de l’Episcopat en faveur de la libération de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty

mardi, 4 juillet 2017
Nouvel appel de l’Episcopat en faveur de la libéra

Nouvel appel de l’Episcopat en faveur de la libération de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty

Bogotá (Agence Fides) – Après avoir eu connaissance de la vidéo dans laquelle apparaît la religieuse colombienne, Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty, enlevée par al-Qaeda au Mali le 7 février dernier (voir Fides 08 et 09/02/2017), l’Archevêque de Tunja et Président de la Conférence épiscopale de Colombie, S.Exc. Mgr Luis Augusto Castro Quiroga, s’est réjoui du fait que la religieuse soit encore en vie et a déclaré que l’Eglise en Colombie fera une demande aux organisations internationales pour parvenir au plus vite à sa libération.
« Notre Assemblée des Evêques, qui débute ce 3 juillet, sera pour nous l’occasion de lancer un appel international à tous les organismes et à ceux qui ont enlevé la religieuse. Il s’agit d’une religieuse mais aussi d’une colombienne. Nous espérons donc que, du côté de la diplomatie, il soit possible d’obtenir quelque chose » a déclaré Mgr Castro Quiroga dans un entretien accordé à Radio Blu. L’Archevêque a observé que les pays impliqués en vue de la libération de la religieuse sont au nombre de quatre, à savoir la France, l’Espagne, le Mali et la Colombie.
La note parvenue à Fides indique également que la Congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée, à laquelle appartient Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty, a demandé une intervention rapide du gouvernement national colombien afin d’intensifier les recherches concernant la religieuse.
Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty a été enlevée le 7 février dernier à Koutiala, dans le sud du Mali, au sein d’une zone considérée comme tranquille en que non encore touchée par l’insécurité qui frappe d’autres zones du pays. Aux alentours de 21.00 locales, un groupe d’hommes armés avait fait irruption dans la Paroisse de Karangasso, enlevant la religieuse et prenant la fuite à bord de la voiture de la Paroisse, emportant avec eux de l’argent et des ordinateurs. Au moment de l’enlèvement, les malfaiteurs déclarèrent être des djihadistes. (CE) (Agence Fides 04/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network