AMERIQUE/COLOMBIE - Sœur Gloria Cecilia Narvaez Argoty dans la vidéo diffusée par al-Qaeda comportant les otages du Mali

lundi, 3 juillet 2017 instituts missionnaires   violence   evangélisation   animation missionnaire  
Sœur Gloria Cecilia Narvaez Argoty dans la vidéo d

Sœur Gloria Cecilia Narvaez Argoty dans la vidéo diffusée par al-Qaeda comportant les otages du Mali

Bogotà (Agence Fides) – Le Ministère des Affaires étrangères colombien a indiqué avoir reçu la preuve que Sœur Gloria Cecilia Narvaez Argoty, la missionnaire colombienne enlevée le 8 février dernier dans le village de Karangasso, au Mali (voir Fides 09/02/2017), est vivante. Dans le communiqué parvenu à l’Agence Fides, cet acte est condamné tout comme ceux qui détiennent par la force la religieuse appartenant à l’Ordre des Sœurs franciscaines. Le Ministère des Affaires étrangères lance par suite « un appel à la communauté internationale et aux Nations unies afin qu’elles fournissent tout le soutien et la coopération nécessaires » pour libérer la religieuse, rappelant que cet objectif est également poursuivi au travers de l’Ambassade colombienne au Ghana.
Selon des données d’agence, le 1er juillet, le groupe al-Qaeda au Mali, au travers du réseau chiffré Telegram, a publié une vidéo dans laquelle apparaît la religieuse colombienne et cinq autres otages étrangers enlevés par le réseau djihadiste. Il s’agit de la première revendication de la part d’al-Qaeda. La vidéo, de 16,50 mn montre chacun des otages, y compris la religieuse, qui est identifiée comme (Sœur) Gloria Cecilia Narvaez. Outre la religieuse colombienne, sont présents dans la vidéo la française Sophie Petronin, le sud-africain Stephen McGowan, l’australien Elliot Kenneth Arthur, le roumain Iulian Ghergut et la suissesse Beatrice Stockly, enlevés avant la religieuse. « De véritables négociations visant à les sauver n’ont pas été entamées » indique le présentateur de la vidéo, qui cite le nouveau Président français, Emmanuel Macron, affirmant que Sophie Petronin « a confiance dans le fait que le nouveau Président de la France viendra et la sauvera ».
Le Président Macron s’est rendu hier au Mali pour une rencontre avec les Chefs d’Etat des cinq pays de la région africaine du Sahel afin de concorder la constitution d’une nouvelle force multinationale de 5.000 personnels visant à affronter les extrémistes. Au cours de ces dernières années, les attaques répétées se soldant par des morts et des blessés dans des pays précédemment considérés comme sûrs ont mis en alarme la communauté internationale. (CE) (Agence Fides 03/07/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network