AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Remerciements des Evêques au Pape « pour son affection intense envers le Soudan du Sud »

vendredi, 30 juin 2017 faim   migrants   evacués   situation sociale   françois   instituts missionnaires  

Acs

Khartoum (Agence Fides) – « En mon nom, en tant que Président de la Conférence épiscopale catholique du Soudan (SCBC) et au nom de mes frères Evêques de la Conférence épiscopale catholique du Soudan, je désire exprimer ma gratitude sincère et ma satisfaction à Sa Sainteté le Pape François pour son affection intense envers le Soudan du Sud ». C’est ce qu’écrit S.Exc. Mgr Edward Hiiboro Kussala, Evêque de Tombura-Yambio et Président de la Conférence épiscopale catholique du Soudan (SCBC), dans une missive envoyée au Saint-Père afin de le remercier pour son soutien au pays durement éprouvé.
Le 21 juin, S.Em. le Cardinal Peter Kodwo Appiah Turkson, Préfet du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, avait en effet annoncé que « le Saint-Père, ne pouvant se rendre personnellement au Soudan du Sud, a voulu rendre tangible la présence et la proximité de l’Eglise auprès de la population affligée au travers de l’initiative intitulée « Le Pape pour le Soudan du Sud ». Il s’agit d’une initiative qui va soutenir et encourager l’œuvre de différentes Congrégations religieuses et organismes d’aide internationale présents sur le territoire et se prodiguant inlassablement afin de secourir la population et de promouvoir le processus de développement et de paix ».
Dans sa lettre parvenue également à Fides, le Président de la SCBC écrit : « Malgré le report de la visite pastorale du Pape au Soudan du Sud, sa solidarité et son engagement en faveur du pays a été ressenti au travers du soutien généreux et de la donation en faveur du pays. Cette donation sera très utile afin de fournir des aides alimentaires aux évacués se trouvant dans les camps, de créer une large conscience relative à la construction de la paix et de promouvoir la dignité des marginalisés dans le but de réaliser un développement et une paix durables ».
Mgr Kussala rappelle que, depuis l’indépendance, le Soudan du Sud a dû relever de nombreux défis : de nombreuses personnes ont perdu la vie ; les évacués ont été nombreux et la majorité cherche un refuge dans les pays limitrophes ; l’instabilité politique empêche le développement du pays. « L’Eglise proclame la sacralité de la vie et la dignité de la personne humaine comme fondement d’une morale et d’une vision de la société – réaffirme-t-il. Nous, en tant que Conférence épiscopale catholique du Soudan, sommes fortement engagés à promouvoir le principe du bien commun comme la valeur de la vie humaine et à alléger les souffrances humaines causées par les diverses catastrophes (violences, famine, sécheresse, distribution inégale des ressources, instabilité politique, insécurité…).
L’Evêque remercie le Saint-Père de ses nombreux signes d’attention démontrés par le passé envers le Soudan du Sud. Il est honoré de recevoir le soutien financier de 500.000 USD, assure de la proximité dans la prière et se déclare confiant dans le fait que, dès que possible, la visite du Pape dans le pays pourra à nouveau être prise en considération. (SL) (Agence Fides 30/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
faim


migrants


evacués


situation sociale


françois


instituts missionnaires