AMERIQUE/CHILI - Patagonie unie face au problème des deux mineurs bloqués au fond

mercredi, 28 juin 2017 zones de crise   solidarité   eglises locales  
Patagonie unie face au problème des deux mineurs b

Patagonie unie face au problème des deux mineurs bloqués au fond

Aysen (Agence Fides) – « En Patagonie, nous disons toujours que nous sommes unis aux bons et aux mauvais moments, dans les moments difficiles. Unis autour des familles de Jorge et Enrique, des mineurs, des autorités, de l’entreprise et de l’ensemble de la population ». C’est en ces termes que S.Exc. Mgr Luigi Infanti della Mora, O.S.M., Vicaire apostolique d’Aysen, a encouragé les participants à une Messe célébrée pour les mineurs demeurés bloqués au fond depuis désormais 18 jours. Selon la note parvenue à Fides, la célébration a été très fortement ressentie du fait de la présence de nombreux membres des familles, de représentants des autorités et de membres du groupe qui continue à travailler pour arriver à l’endroit où les mineurs sont bloqués.
Au terme de la célébration, le Général Fernando San Cristóbal, commandant des secours, a indiqué : « Malheureusement, il est impossible de retrouver vivants Jorge Sánchez et Enrique Ojeda. Après 18 jours d’efforts inlassables, l’équipe présente continuera à travailler en première ligne jusqu’à l’épuisement des ressources. Malheureusement, les analyses de différents experts, basées sur l’utilisation de diverses techniques, nous permettent d’assurer, en toute responsabilité et avec le respect dû, qu’ils ne peuvent plus être retrouvés vivants. Nous demandons aux moyens de communication d’être respectueux de ce moment de douleur ».
Le cas des deux mineurs bloqués est devenu d’ampleur nationale, notamment parce qu’au Chili est encore bien vivant le souvenir de l’aventure du groupe de mineurs qui fut finalement sauvé quelques années en arrière (voir Fides 13/10/2010). Il s’agissait alors de 33 personnes demeurées bloquées pendant 67 jours à 700 m de fond dans la mine de San Josè (Copiapò).
Hier soir, au travers d’un communiqué, la Compagnie minière Cerro Bayo a confirmé qu’il n’existe « aucune possibilité de retrouver vivants les mineurs Jorge Sánchez et Enrique Ojeda » bloqués au fond suite à un accident intervenu le 9 juin dernier. (CE) (Agence Fides 28/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network