ASIE/PAKISTAN - Commentaires de l’Archevêque de Lahore sur le déroulement du ramadan

vendredi, 23 juin 2017 dialogue   droits fondamentaux   islam   eglises locales   christianisme   paix   minorités religieuses  

Lahore (Agence Fides) – « Nous avons vécu au cours de la période du ramadan un mouvement et une campagne interreligieuse de paix dans le cadre de laquelle nous avons planté des oliviers devant des églises, des mosquées, des écoles coraniques, des écoles catholiques et des instituts islamiques. Il s’est agi d’une initiative significative et particulièrement visible, dans le cadre de la quelle des personnes et des responsables chrétiens et musulmans ont prouver qu’ils voulaient travailler ensemble en faveur de la coexistence et de la paix au Pakistan. Nous sommes heureux que le mois du ramadan ait été caractérisé par cet effort commun et par ce désir de paix ». C’est ce que déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Sebastian Shaw, Archevêque de Lahore et Président de la Commission pour le Dialogue interreligieux et œcuménique de la Conférence épiscopale du Pakistan. L’Archevêque indique à Fides que « le dialogue interreligieux constitue un sentier que nous continuerons à parcourir avec conviction malgré les difficultés et l’existence de groupes radicaux ou de violents qui entendent semer la haine interreligieuse ».
La fête marquant la fin du ramadan sera caractérisée par des moments conviviaux organisés par les responsables islamiques pakistanais, au sein des différents Diocèses du Pakistan, auxquels participeront des chrétiens, en signe de solidarité, de partage de la fête et de bon voisinage.
De telles rencontres au cours du ramadan ont représenté l’occasion pour démontrer que « l’Evangile enseigne à répondre au mal par le bien » remarque l’Archevêque, ainsi que le démontre un épisode récent. Après la mort tragique d’un égoutier chrétien, Irfan Masih, mort suite au refus de soins d’un médecin musulman sous prétexte que le patient était impur, l’association des éboueurs du Pakistan a organisé dans une église de Lahore un dîner de rupture du jeûne islamique en signe d’amitié et de solidarité avec les fidèles musulmans. « Il s’agit d’un signe visant à démontrer la volonté d’être en harmonie malgré des épisode douloureux et négatifs » remarque l’Archevêque. « Au nom de notre frère, Irfan Masih, nous invitons toutes les communautés religieuses à se réunir au nom de la commune humanité. Nous sommes des hommes et des femmes créés par Dieu dans notre bien-aimée patrie. Nos religions nous enseignent à aimer. Cheminons ensemble » ont déclaré les responsables chrétiens ayant organisé l’événement, en invoquant le « principe de l’inclusion » et l’unité.
Des initiatives semblables ont également eu lieu au sein du Diocèse de Faisalabad, dans lequel la Commission diocésaine pour le Dialogue interreligieux a organisé ces jours derniers un dîner de rupture du jeûne musulman, accueillant de nombreux responsables religieux musulmans « pour renforcer les relations de paix et d’harmonie entre chrétiens et musulmans ». A cette occasion, le Père Nisar Barkat a donné lecture du Message de vœux du Pape François pour le ramadan. (PA) (Agence Fides 23/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
dialogue


droits fondamentaux


islam


eglises locales


christianisme


paix


minorités religieuses