AMERIQUE/PARAGUAY - Alarme toxicomanie chez les enfants des rues, de la colle à la marijuana en passant par le chespi

jeudi, 22 juin 2017

Internet

Asunción (Agence Fides) – Chaque jour, le Conseil national des toxicomanies du Paraguay reçoit des centaines de personnes affectées par des problèmes liés à la drogue. Toutefois, le phénomène le plus alarmant est celui des nombreux enfants des rues qui se rendent auprès de la structure pour être assistés à cause d’une forte dépendance dérivant de déchets et de la forme locale du crack, le chespi. Ils commencent en faisant usage principalement de colle, pour passer ensuite à la marijuana puis à des drogues encore plus nocives et surtout moins coûteuses, telles que le crack. Nombre de ces enfants sont victimes de petits trafiquants qui les paient avec un peu de ce qu’ils vendent à condition qu’ils convainquent d’autres enfants à faire usage de drogue et à devenir clients.
Selon les nouvelles parvenues à Fides, au Centre se trouvent actuellement hospitalisés 12 mineurs de 7 à 14 ans. Depuis le début de l’année, les patients majeurs présents sont au nombre de 184 outre 147 jeunes et 355 cas pédiatriques. Une fois l’enfant hospitalisé, après une série de tests psychologiques, les opérateurs passent à une seconde phase, la plus difficile, à savoir celle de l’abstinence. Souvent, malheureusement, les victimes interrompent la thérapie, deviennent agressifs et violents et abandonnent le Centre. Les opérateurs présents sont au nombre de 142 travaillant par rotation, ce qui est peu vu le grand nombre de patients. Le Centre est le seul en son genre au niveau national, même s’il existe des structures privées qui ne sont cependant accessibles qu’à des coûts élevés. (AP) (Agence Fides 22/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network