AMERIQUE/MEXIQUE - Augmentation du nombre de cas de violences à l’encontre des prêtres

mardi, 13 juin 2017 violence   prêtres   situation sociale   politique  

Informador.mx

Tijuana (Agence Fides) – Le Père Juan Antonio Zambrano García, de l’Archidiocèse de Tijuana, se remet actuellement lentement, tout en demeurant en pronostic réservé, après avoir été agressé et blessé le 9 juin dernier dans la Paroisse des Saints Pierre et Paul dont il est le Curé. Le Père Zambrano a été grièvement blessé d’abord à l’aide d’un couteau puis d’un tournevis. L’Archevêque de Tijuana, S.Exc. Mgr Francisco Moreno Barron, dans une note envoyée à Fides, a fait part de sa préoccupation suite aux différentes expressions de violence au sein de l’Etat et en particulier parce que ce n’est pas la première fois que ces crimes sont perpétrés.
Le 15 mai dernier, un autre prêtre diocésain, le Père José Miguel Machorro, avait été poignardé au terme de la Messe en la Cathédrale métropolitaine de Mexico (voir Fides 16/05/2017), reportant de graves blessures qui dans un premier temps avaient fait craindre pour sa vie.
Le Père Omar Sotelo, de la Société de Saint Paul, Directeur du Centre catholique multimédia, qui chaque année présente un rapport sur la violence et les homicides de prêtres et de religieux au Mexique, estime que cette nouvelle attaque à Tijuana représente seulement le dernier d’une longue série d’actes criminels qui, depuis plusieurs années, se vérifient à l’encontre de l’Eglise catholique. « La violence à l’encontre du clergé a augmenté ces dernières années, sans que des actions concrètes aient été posées pour l’empêcher. La population est constamment exposée à la criminalité, nous le savons bien, mais maintenant, le sacerdoce est devenu un ministère particulièrement dangereux (à exercer NDT). Au cours de ces neuf dernières années, le Mexique a été le pays comptant le plus grand nombre de prêtres tués » a déclaré le Père Sotelo. Au cours de ces cinq dernières années, 17 prêtres ont été assassinés dans le pays alors que deux autres ont été portés disparus et deux autres encore ont fait l’objet d’une tentative d’enlèvement.
L’Archevêque de Guadalajara, S.Em. le Cardinal Francisco Robles Ortega, lors de la Messe dominicale du 11 juin célébrée au Sanctuaire des Martyrs, a dénoncé la montée de la violence ainsi que le vol subi par un prêtre qui, sous la menace d’un pistolet et d’un couteau, s’est vu voler sa voiture par deux malfaiteurs. « Heureusement, le prêtre est demeuré serein – a déclaré le Cardinal – mais entre eux, ils s’invitent à la violence. Cela montre ce à quoi sont exposés tous les citoyens sur un parking en plein jour… Nous ne sommes pas sûrs de la protection que devraient nous fournir les autorités ». (CE) (Agence Fides 13/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network