ASIE/IRAQ - Visite du Patriarche de Babylone des Chaldéens à Mossoul

vendredi, 9 juin 2017 eglises orientales   proche-orient   réfugiés   guerres   djihadistes  

SaintAdday

Mossoul (Agence Fides) – Trois ans après la prise de Mossoul de la part des djihadistes du prétendu « Etat islamique », le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, a pu revenir pour la première fois dans la métropole du nord de l’Irak, visitant les églises et monastères détruits dans la partie de la ville reconquise par l’armée irakienne, comprenant notamment les quartiers se trouvant sur la rive gauche du Tigre. Le Patriarche de Babylone des Chaldéens était accompagné lors de sa visite par Leurs Excellences NN.SS Ramzi Garmou, Habib al Nawfali et Basel Salim Yaldo, respectivement Archevêque chaldéen de Téhéran, Evêque chaldéen de Bassora et Evêque chaldéen auxiliaire de Bagdad. A la délégation chaldéenne, se sont unis également des fonctionnaires politiques de la province de Ninive. Le Patriarche de Babylone des Chaldéens et ses accompagnateurs ont pu visiter plusieurs églises et monastères se trouvant dans cette partie de Mossoul, comme l’église chaldéenne du Saint Esprit, le monastère chaldéen Saint Georges, l’église syro catholique de l’Annonciation et l’église syro orthodoxe Saint Ephrem. Tous les lieux chrétiens visités ont été dévastés, saccagés et partiellement démolis au cours des années de l’occupation djihadiste. Dans les églises et les monastères en ruine, le Patriarche de Babylone des Chaldéens, les Evêques et leurs accompagnateurs ont prié ensemble.
Au cours de leur visite, le Patriarche de Babylone des Chaldéens et les Evêques chaldéens ont également rencontré le GD Najim Abdullah al Juburi, commandant de l’ensemble de la campagne en cours en vue de la libération de Mossoul. Au cours des colloques, le Général a souhaité un rapide retour à leurs domiciles des chrétiens de Mossoul ayant fui leur ville tombée entre les mains des djihadistes, reconnaissant que « sans chrétiens, la ville perdrait sa couleur et son identité originale ». Il a également confirmé l’engagement de l’armée irakienne en ce qui concerne la protection des villes et villages de la plaine de Ninive et le retour de leurs habitants – en majorité chrétiens – qui y résidaient avant l’arrivée des miliciens du prétendu « Etat islamique ». Le Patriarche de Babylone des Chaldéens a rappelé la nécessité de protéger les propriétés des chrétiens évacués, qui, en ce moment délicat, risquent d’être expropriées de manière illicite par des groupes organisés, souvent armés, opérant sans contrôle sur zone.
Au cours de la visite, amplement traitée par les moyens de communication officiels du Patriarcat chaldéen ainsi que par Ishtar TV, le Patriarche de Babylone des Chaldéens et les Evêques ont pu constater que la vie sociale reprend actuellement lentement dans les zones de Mossoul libérées du contrôle des djihadistes, alors que des tirs d’artillerie peuvent encore être entendus en provenance des zones urbaines situées sur la rive gauche du Tigre, où les combats entre l’armée irakienne et les miliciens du prétendu « Etat islamique » se poursuivent. (GV) (Agence Fides 09/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network