AMERIQUE/BRESIL - Appel de l’Etat de Roraima au gouvernement fédéral en matière d’aide aux vénézuéliens arrivant en territoire brésilien

jeudi, 8 juin 2017 faim   situation sociale   pauvreté  

Roraima (Agence Fides) – Les autorités de l’Etat de Roraima, le seul à constituer une frontière terrestre entre le Brésil et le Venezuela, ont demandé de l’aide au gouvernement fédéral du Brésil afin de pouvoir répondre de manière adéquate au flux croissant de vénézuéliens qui arrive sur le territoire de cet Etat pour fuir la grave situation dans laquelle se trouve leur pays. Le phénomène cause actuellement une hausse des coûts pour offrir des services adaptés ainsi que des problèmes sociaux liés à une immigration incontrôlée.
Un total de 3.181 vénézuéliens a fait demande d’asile en qualité de réfugié aux autorités de l’Etat entre janvier et avril de cette année soit pratiquement le même nombre qu’au titre de l’ensemble de l’année dernière, selon les données fournies par la Police fédérale cités par le quotidien Folha de Sao Paulo.
De l’ensemble des demandes en vue de la reconnaissance du statut de réfugié présentées en 2016, celles des vénézuéliens représentaient 30% du total, devançant ainsi celle des syriens, qui représentaient le gros des demandeurs d’asile entre 2014 et 2015. Outre les demandes d’asile, a également augmenté le nombre des vénézuéliens qui entrent au Brésil en tant que touristes ou comme habitants de la zone frontalière entre les deux pays. Jusqu’à avril de cette année, 575.000 personnes répondant à ces caractéristiques ont été enregistrées contre 947.000 au cours des douze mois de l’année passée. (CE) (Agence Fides 08/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network