AFRIQUE/GHANA - Présentation des condoléances de l’Episcopat à la famille d’un officier lynché sans raison

mercredi, 7 juin 2017 evêques   violence  

Accra (Agence Fides) – « Les violences cruelles à l’encontre d’êtres humains doivent être bloquées : je n’ai jamais rien vu de semblable. Je prie pour l’âme du Capitaine Mahama » a déclaré S.Exc. Mgr Charles Palmer-Buckle, Archevêque d’Accra et Vice-président de la Conférence épiscopale du Ghana, se trouvant à la tête d’une délégation d’Evêques ayant présenté ses condoléances à la famille du Cne Maxwell Adams Mahama, du 5ème Bataillon d’Infanterie à la caserne de Burma, dans la région centrale.
La délégation comprenait également le Secrétaire général du Secrétariat national Catholique et le Directeur du Département chargé des Communications sociales. Mgr Palmer-Buckle a promis l’aide de l’Eglise à la famille de l’officier tué, en particulier en ce qui concerne l’éducation de ses deux enfants.
Le Cne Maxwell Adams Mahama, 32 ans, promu Chef de Bataillon à titre posthume, a été assailli le 29 mai dernier alors qu’il courrait. A ce moment-là en effet, deux femmes l’ont accusé d’être un voleur armé. Les membres de la communauté de Denkyira Boase l’ont lynché à mort, le lapidant et brûlant le corps par la suite. En relation avec sa mort, la police a arrêté au moins 17 personnes.
« La communauté chrétienne a maintenant un rôle dans l’assainissement du pays, par le biais de la formation de la conscience des ghanéens afin qu’ils se respectent réciproquement. Nous devons dénoncer ce qui est erroné et prier Dieu pour la conversion totale de tout chrétien » a souligné Mgr Palmer-Buckle. (A.A.) (L.M.) (Agence Fides 07/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network