AMERIQUE/MEXIQUE - Soutien et prière de l’Evêque de Saltillo en faveur des journalistes recherchant la vérité

samedi, 3 juin 2017 moyens de communication de masse   eglises locales   politique   criminalité   droits fondamentaux   liberté de conscience  

Saltillo (Agence Fides) – Le Mexique est l’un des pays les plus dangereux pour y exercer la profession de journaliste, les professionnels de l’information qui recherchent la vérité y subissant agressions et attaques ciblées. C’est pourquoi « ils ont besoin de notre soutien et de notre prière ». C’est ce qu’a déclaré l’Evêque de Saltillo, S.Exc. Mgr Raúl Vera López, en célébrant ces jours derniers une Messe à l’occasion de la Journée des Journalistes, et en priant pour ceux qui ont été tués dans l’exercice de cette profession.
Au cours de la Messe, célébrée dans l’église du Saint Christ, l’Evêque a évoqué les difficiles conditions dans lesquelles ce travail est pratiqué. Après la Messe a eu lieu une brève rencontre à laquelle ont participé les journalistes et correspondants des différents moyens de communication locaux.
« Nous journalistes, très souvent, nous faisons des horaires dignes d’esclaves. Nous passons des heures à faire des recherches. Certains collègues ont des salaires très bas qui ne leur permettent pas de vivre dignement ou de soutenir une famille » a commenté un journaliste présent.
Au cours de ces dix dernières années, le Mexique est devenu l’un des pays où l’exercice du métier de journaliste est devenu risqué. Selon des données fournies par la presse locale, 6 journalistes ont été tués en un peu plus de deux mois. La Commission de protection des journalistes a pour sa part enregistré 42 cas de journalistes tués depuis 2006. (CE) (Agence Fides 03/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
moyens de communication de masse


eglises locales


politique


criminalité


droits fondamentaux


liberté de conscience