AFRIQUE/MALI - Communiqué de la Conférence épiscopale suite à une campagne de presse internationale sur de prétendus comptes en Suisse

jeudi, 1 juin 2017

Bamako (Agence Fides) – « Nous agissons en pleine transparence, au service des œuvres de l’Eglise – affirme un communiqué de la Conférence épiscopale du Mali parvenu à Fides, publié en réponse à l’article du quotidien Le Monde, selon lequel existeraient en Suisse « de mystérieux comptes bancaires » pouvant être reconduits à un certain nombre d’Evêques.
Selon les rédacteurs même de cet article, « au début 2015, lorsque éclate le scandale SwissLeaks, publié par Le Monde et une soixantaine de médias internationaux, coordonnés par l’ICIJ, d’autres Maliens sont repérés dans les documents (bancaires NDT) HSBC(…). Mais les comptes en Suisse des trois plus hauts dirigeants de l’Episcopat malien de l’époque passent alors inaperçus ».
Les Evêques du Mali se demandent si « les auteurs de l’article tendancieux visent(-ils) plutôt un autre objectif inavoué que celui d’apporter des informations constructives à l’opinion ? Cet acte posé à un moment où cette Eglise vient d’être honorée par la nomination de son premier Cardinal vise-t-il à salir son image et à la déstabiliser ? Dieu qui voit tout et qui sait tout saura un jour rétablir la vérité » conclut le communiqué.
Le document rappelle que « la Conférence Épiscopale fonctionne en toute transparence. Elle dispose de statuts, d’un règlement intérieur et d’un manuel de procédures qui fixent les attributions de chaque Evêque (…). A ce titre, aucun Evêque n’agit à titre personnel dès lors qu’il s’agit d’une mission qui lui a été confiée par ses pairs. Une évaluation de toutes les activités est régulièrement faite ».
Le Mali traverse actuellement une crise politique et militaire très difficile. L’Eglise cherche à rétablir la paix et à aider les populations en difficulté. (L.M.) (Agence Fides 01/06/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network