AMERIQUE/COLOMBIE - Appel de l’Evêque de Quibdo en faveur de la reprise du dialogue entre gouvernement et grévistes

mardi, 23 mai 2017 politique   faim   santé   eglises locales  
Appel de l’Evêque de Quibdo en faveur de la repris

Appel de l’Evêque de Quibdo en faveur de la reprise du dialogue entre gouvernement et grévistes

Chocò (Agence Fides) – « Maintenant ou jamais ! C’est ce que pense la population face à la possibilité qui est venue à se créer de parler et de négocier avec les hautes autorités de l’Etat colombien » a déclaré S.Exc. Mgr Juan Carlos Barreto Barreto, Evêque de Quibdó, dans l’ouest de la Colombie, parlant le 22 mai à un groupe de journalistes. L’Evêque a demandé au gouvernement de reprendre le dialogue au plus vite, tant à Chocó qu’à Buenaventura, afin de mettre un terme à la grève générale qui dure désormais dans les deux villes respectivement depuis 13 et 7 jours (voir Fides 22/05/2017). « La population réclame les droits qui sont fondamentaux et, si elle n’est pas écoutée par les voies normales, elle doit parfois recourir à la mobilisation sociale » a souligné l’Evêque.
Le gouvernement s’était engagé en 2016 en faveur de cette zone, promettant 720 millions de pesos de crédits (soit environ 222.000 €uros) mais la promesse n’a pas été tenue. La population demande surtout la construction de l’hôpital et la punition des personnes corrompues au niveau local.
« Le Comité civique a insisté sur le fait qu’il manifeste également contre les corrompus de Choco parce qu’il n’existe pas une conscience claire selon laquelle il est nécessaire de rejeter la corruption à tous les niveaux. Ceci ne signifie cependant pas que la communauté doit payer et qu’il faut la priver du nécessaire » a déclaré Mgr Barreto. (CE) (Agence Fides 23/05/2017017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network