ASIE/YEMEN - Un tiers des cas de choléra recensés chez les enfants

mercredi, 17 mai 2017

Internet

Sanaa (Agence Fides) – Au Yémen, la situation relative au choléra peut être qualifiée d’urgence. A cause du manque de services publics de base, tels que le système sanitaire, l’approvisionnement en eau et la gestion des déchets, l’épidémie se propage actuellement dans l’ensemble du pays, indiquent les informations parvenues à Fides. Selon les données fournies par l’UNICEF, un tiers des cas enregistrés concernent des enfants. Les autorités locales font état de 11.000 cas suspects et de 250 patients contaminés. Au cours de ces trois dernières semaines, quelques 130 personnes sont mortes dans différentes provinces de la nation, le même chiffre que celui enregistré au titre de 2016. Du 27 avril au 16 mai, l’UNICEF a identifié de possibles soupçons de choléra dans les provinces de Sanaa, Dhalea, Ibb, Taiz, Dhamar, Hajjah, Bayda, Amanat, Asima et Hudaydah.
En outre, quelques 2,2 millions d’enfants souffrent de dénutrition, dont 462.000 sont affectés de la forme grave de cette pathologie. Un yéménite sur deux de moins de 5 ans ne parvient pas au développement physique et psychologique correspondant à son âge. La population doit affronter une nouvelle crise sanitaire. 25% des cas se trouvent dans la seule province de Sanaa. Les hôpitaux et centres médicaux ont actuellement des difficultés à assister le grand nombre de patients présentant des symptômes du choléra à cause de la pénurie de médicaments et de personnel infirmier. La précédente épidémie avait été enregistrée l’hiver dernier, se soldant par 130 morts pour 27.000 cas recensés. (AP) (Agence Fides 17/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network