AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Des centaines de morts dans le cadre d’affrontement et nombreux civils réfugiés dans des églises et des mosquées dans le sud-est

lundi, 15 mai 2017 groupes armés  

L'église d'Alindao

Bangui (Agence Fides) – Plus de 130 personnes ont trouvé la mort à Alindao, dans le sud-est de la République centrafricaine, de la main de groupes armés, qui ont également attaqué Bangasso – à 230 Km de distance d’Alindao – provoquant la mort de six Casques bleus dans le cadre de deux différents épisodes.
Selon ce qu’indiquent à l’Agence Fides des sources locales depuis la capitale. « à Bangui, la situation est tranquille. A Bangassou, on ne dispose pas encore d’un bilan précis mais on parle de dizaines de morts et la tension demeure forte. Des personnes se sont réfugiées dans les églises et les mosquées. Tant l’Evêque de Bangassou que l’Archevêque de Bangui cherchent actuellement à faire quelque chose pour mettre un terme aux combats ».
Les groupes armés responsables des violences qui, au cours de ces dernières semaines, ont frappé certaines zones du pays « ne sont pas bien identifiés. Ils sont assimilables aux antibalakas, qui souvent prennent pour cible des militaires de l’ONU » indiquent les sources.
L’armée centrafricaine (FACA) a depuis peu terminé sa phase de formation mais demeure privée d’armes et n’est pas en mesure de rétablir l’ordre » concluent les sources. (L.M.) (Agence Fides 15/05/2017)




Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network