AMERIQUE/VENEZUELA - Initiatives de Caritas Caracas contre la faim affligeant la population

jeudi, 4 mai 2017 faim   politique   violence   solidarité  
Les "marmites solidaires", réponse de Caritas Cara

Les "marmites solidaires", réponse de Caritas Caracas à la faim tenaillant la population

Caracas (Agence Fides) – L’Archidiocèse de Caracas poursuit son initiative « marmites solidaires ». Le programme, connu aussi sous le nom de « marmites communautaires », est promu par la Caritas Venezuela et, malgré les difficultés relatives aux ressources nécessaires pour préparer les repas, elle parvient à donner à manger à un groupe consistant de personnes très pauvres (voir Fides 14/03/2017).
Dans la note envoyée à Fides par l’Archidiocèse, le Révérend Diacre Virgilio Cartagena, Directeur de Caritas Caracas, indique certaines activités au profit des plus nécessiteux ayant eu lieu ces derniers jours. La « marmite solidaire » a en effet été organisée à Campo Rico, quartier périphérique de Caracas, où les bénéficiaires ont été les personnes âgées dont personne ne s’occupe, ainsi que le signale le Père Antonio Castro, de la Paroisse Saint Jean Evangéliste. L’initiative a reçu le soutien d’élèves et de parents de l’école paroissiale Cœur de Marie, qui ont accueilli et servi plus de 80 personnes, en majorité âgées.
Dans le quartier José Félix Ribas de Petare, le Père Luis Chaparro, des Ouvriers diocésains, a accueilli avec des bénévoles, quelques 250 personnes. Au sein de la Paroisse Sainte Rita de Nuevo Día, la « marmite solidaire » a servi les pauvres du quartier de Carretera Vieja Caracas-La Guaira, grâce au travail organisé par les Sœurs oblates.
Le Révérend Diacre Virgilio Cartagena a mis en évidence qu’il ne s’agit pas là « de la solution définitive au problème de la faim mais qu’en ce moment, cela aide des milliers de personnes ». L’initiative était partie de Barquisimeto, où son inventeur avait été le Curé de la Paroisse Saint François d’Assise, le Père Jesús Martínez.
La situation dramatique du pays n’est pas dénoncée seulement par l’Eglise. « Alors que le gouvernement dépense des millions de dollars en armes, des centaines de personnes cherchent de quoi manger dans les poubelles » a déclaré Fernando Albán Caracas, Conseiller municipal de Caracas. (CE) (Agence Fides 04/05/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network