AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Retour au calme à Wau mais impasse quant à la situation des évacués réfugiés dans une église

mercredi, 12 avril 2017 groupes armés   violence   evacués  

Juba (Agence Fides) – Les autorités sud soudanaises ont décrété le couvre-feu dans l’ensemble de l’Etat de Wau, dans le nord-est du Soudan du Sud, après qu’au moins 25 personnes aient perdu la vie au chef-lieu suite aux violences perpétrées par une milice progouvernementale à l’encontre de la population (voir Fides 11/04/2017).
Le Père Moses Peter, Coordinateur humanitaire du Diocèse de Wau, a confirmé aux micros de Radio Bakhita qu’hier, le calme est revenu en ville, après l’intervention des forces de sécurité et de patrouilles des Casques bleus de la Mission de l’ONU au Soudan du Sud. Selon le prêtre, l’attaque a été perpétrée par des hommes en uniforme assistés de bandes de voleurs de bétail.
Radio Tamazuj de son côté rapporte différents témoignages d’habitants de Wau qui affirment que les assaillants choisissaient leurs victimes sur la base de leur appartenance ethnique.
La radio cite Natalina Andea, Coordinatrice de la Commission diocésaine Justice et Paix de Wau, selon laquelle des milliers de personnes, en majorité des femmes et des enfants, se trouvent encore à l’intérieur d’une église du Diocèse, privées d’eau. « Le climat est très chaud et les enfants souffrent terriblement » a-t-elle déclaré.
Malgré la présence des forces de sécurité, plusieurs personnes cherchent refuge près le site de protection de l’ONU par crainte de nouvelles violences. (L.M.) (Agence Fides 12/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network