ASIE/PAKISTAN - Campagne commune aux chrétiens et aux musulmans sous le signe de l’olivier

lundi, 10 avril 2017 dialogue   islam   paix   violence   droits fondamentaux   minorités religieuses   eglises locales   ecole   instruction  

Lahore (Agence Fides) – Au Pakistan, chrétiens et musulmans veulent construire la paix sociale et religieuse et, dans ce but, ils lancent une campagne ayant choisi pour symbole celui de l’olivier pour indiquer un engagement commun. Ainsi que l’indique à Fides la Commission nationale pour le Dialogue interreligieux et l’œcuménisme de la Conférence épiscopale du Pakistan, présidée par S.Exc. Mgr Sebastian Francis Shaw, Archevêque de Lahore, une campagne symbolique de plantation d’oliviers dans les écoles, les églises, les mosquées, les écoles coraniques, les séminaires et les institutions chrétiennes et islamiques a été lancée dans l’ensemble des Diocèses du Pakistan afin de promouvoir la paix et l’harmonie.
« L’olivier est un arbre sempervirent. Le rameau d’olivier constitue un symbole d’abondance, de gloire et de paix. L’olivier est symbole de paix, de sagesse, de gloire, de fertilité, de puissance et de pureté. La colombe a porté un rameau d’olivier à Noé pour démontrer la fin du déluge. L’olivier et l’huile d’olive sont mentionnés à sept reprises par le coran et l’olive est louée comme un fruit précieux » rappelle à Fides le Père Francis Nadeem, Secrétaire exécutif de la Commission.
« Les responsables islamiques – indique le Père Francis Nadeem – ont voulu que les oliviers soient plantés dans différents lieux où les étudiants musulmans étudient et apprennent à devenir des êtres humains aimant la paix. De telle manière, ils peuvent faire émerger le désir inné de tout être humain de vivre dans la paix. Nous entendons promouvoir la paix et l’harmonie en particulier chez les enfants. En outre, comme les oliviers grandissent de jour en jour dans le jardin d’un séminaire, nous nous attendons dans le même temps que l’attitude et les relations d’amour et de paix croissent entre les résidents et avec leurs prochains ». Il est significatif que cette campagne ait débuté durant le Carême et qu’elle se poursuivra durant l’ensemble du Temps pascal, remarque la Commission, sachant qu’au moins cinq écoles islamiques de chaque Diocèse ont adhéré à l’initiative.
Parmi les autres événements qui caractérisent de manière positive les relations interreligieuses, il faut remarquer l’invitation de la Majlias Wahadat Muslimin organisation religieuse islamique à caractère sociopolitique, qui a organisé récemment une rencontre avec la Commission nationale pour le Dialogue interreligieux et l’œcuménisme de la Conférence épiscopale du Pakistan, annonçant dans ce cadre vouloir activer une branche interconfessionnelle de l’organisation afin de promouvoir de manière stable des initiatives de dialogue entre chrétiens et musulmans. (PA) (Agence Fides 10/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
dialogue


islam


paix


violence


droits fondamentaux


minorités religieuses


eglises locales


ecole


instruction