AFRIQUE/MADAGASCAR - Arrestation de bandits après une attaque contre un couvent de religieuses d’Antsirabe

samedi, 8 avril 2017 violence   missionnaires  

Antananarive (Agence Fides) – Vingt-six personnes ont été arrêtées par la police et la gendarmerie à Antsirabe, au centre de Madagascar, en rapport avec la violente attaque perpétrée contre le couvent des Sœurs de Notre-Dame de la Salette de Antsahatanteraka, sis à Antsirabe, au cours de la nuit du 1er avril.
Aux alentours de 01.30 locales, sept bandits ont forcé la porte du couvent et attaqué les religieuses dans leurs chambres. Une bénévole allemande, une religieuse malgache et trois hôtes ont subi des violences sexuelles. Un domestique de la communauté qui a cherché à défendre les femmes a été lourdement frappé.
Après avoir fait main basse sur l’argent liquide, les téléphones portables etc., les bandits ont pris la fuite. Sur les 26 personnes arrêtées, sept sont accusées d’avoir participé à l’attaque alors que les autres ont été entendues en tant que témoins.
La Conférence épiscopale de Madagascar a sévèrement condamné le crime commis à l’encontre des religieuses. « Nous condamnons avec force ce qui s’est passé » affirme un communiqué des Evêques, qui demande « à l’Etat de prendre des mesures rigoureuses pour faire face à l’épouvantable série d’actes de banditisme dans l’ensemble de l’île ».
« La Conférence épiscopale encourage les religieux et religieuses qui se sont offerts de servir dans le pays à ne pas manquer à leur vocation » conclut le Message. (L.M.) (Agence Fides 08/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network