AMERIQUE/COLOMBIE - La force des mots, un projet visant à proposer la lecture aux mineurs des quartiers les plus reculés

samedi, 8 avril 2017

Internet

Bogotá (Agence Fides) – Bien que la capitale colombienne compte 8,5 millions d’habitants et 19 bibliothèques publiques, celles-ci se trouvent éloignées des zones les plus pauvres. Dans les quartiers les plus précaires, les livres constituent un luxe trop coûteux pour les enfants. Grâce au « seigneur des livres », ainsi qu’a été surnommé l’homme qui, depuis près de 20 ans collecte des ordures les livres qui y sont jetés, a été créée une première bibliothèque communautaire dans un quartier pauvre de Bogotá. De l’action de cet homme est né le projet « La force des mots », qui, outre à d’autres activités, organise des laboratoires de lecture. Sans aides institutionnelles et sans subventions, l’homme se déplace dans un fourgon et a décidé d’approcher les enfants des lieux les plus reculés de Colombie et des zones indigènes où les livres n’arrivent pas à la lecture. Il s’agit d’un projet né sur la base du dévouement pur envers les autres d’une personne et de sa famille qui, au travers du monde des livres, se sont engagés à faciliter la lecture et l’instruction pour tous. (AP) (Agence Fides 08/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network