AFRIQUE/MALI - Toujours aucune nouvelle de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty deux mois après son enlèvement malgré l’inculpation de quatre personnes

vendredi, 7 avril 2017 enlèvements  

Bamako (Agence Fides) – « Où est notre Sœur Gloria (Cecilia Narváez Argoty NDT) ? Qui sont ses ravisseurs ? Qui sont ceux qui la détiennent encore aujourd’hui ? ». Telles sont les questions que se posent les responsables de la cellule de communication du Diocèse de Karangasso, deux mois après le rapt de Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty, la religieuse colombienne de la Congrégation des Sœurs franciscaines de Marie Immaculée enlevée le 7 février dernier à Karangasso, dans le sud du Mali (voir Fides 08/02/2017).
Le communiqué fait comprendre que la religieuse a été transférée par ses ravisseurs à un autre groupe qui la conserve désormais prisonnière.
Le Diocèse se plaint en outre d’avoir appris « par la presse » le 3 avril dernier que quatre personnes avaient été formellement inculpées de l’enlèvement. Il s’agit du cuisinier de la Paroisse – « depuis 30 ans au service des religieuses » - de deux chauffeurs de l’ambulance du dispensaire catholique et d’un paroissien de Karangasso.
« Malgré ces faits, les questions demeurent à propos du lieu où se trouve Sœur Gloria Cecilia Narváez Argoty et sur l’identité des personnes qui la détiennent encore » affirme le communiqué.
Le Diocèse invite tout un chacun à intensifier ses prières en vue de la libération de la religieuse. Les Evêques du Mali ont proclamé aujourd’hui une Neuvaine dans tous les Diocèses du pays, « pour confier Sœur Gloria (Cecilia Narváez Argoty NDT) et ses ravisseurs à la protection du Seigneur ». (L.M.) (Agence Fides 07/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network