ASIE/SYRIE - Trouble du Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin à propos de la rapidité de la décision de l’attaque américaine

vendredi, 7 avril 2017 guerres   zones de crise   politique internationale   proche-orient  

Alep (Agence Fides) – « Ce qui est déconcertant dans l’attaque militaire américaine en territoire syrien est la rapidité avec laquelle elle a été décidée et mise en œuvre, sans que soient au préalable conduites d’enquêtes adéquates sur la tragique affaire du massacre à l’arme chimique intervenu en province d’Idlib ». C’est en ces termes que S.Exc. Mgr Georges Abou Khazen OFM, Vicaire apostolique d’Alep pour les catholiques de rite latin, commente à chaud la nouvelle de l’attaque américain contre la base syrienne des environs de Shayrat, en province d’Homs. « Cette opération militaire – ajoute l’Evêque dans un entretien accordé à l’Agence Fides – ouvre de nouveaux scénarios inquiétants pour tous. Je vois que, maintenant, (le Président turc NDT) Erdogan exulte suite à cette intervention, décidée et effectuée sans tenir aucun compte des voix qui demandaient une enquête indépendante sur les faits d’Idlib. Tout se décide sur la base des impulsions véhiculées par les moyens de communication internationaux. Le Pape et le Saint-Siège ne sont pas écoutés et certains veulent que cette sale guerre continue ».
Ce sont 59 missiles Tomahawk qui, aux premières heures du 7 avril, ont été lancés par deux frégates américaines déployées en Méditerranée en direction de la base militaire syrienne dont, selon ce qu’affirment les Etats-Unis, seraient partis les avions qui auraient conduit, mardi dernier, une attaque à l’arme chimique contre la petite ville de Khan Shaikun, en province d’Idlib. Après l’opération militaire déclenchée par l’administration Trump, la Russie a demandé la réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations unies, qualifiant d’inconsidérée l’attaque américaine contre la base aérienne syrienne. (GV) (Agence Fides 07/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network