AFRIQUE/RD CONGO - Forte participation à la grève générale proclamée par l’opposition

mardi, 4 avril 2017 politique  

Kinshasa (Agence Fides) – L’appel à la grève générale lancé hier par l’opposition congolaise afin de contraindre le Président Joseph Kabila à appliquer l’accord de la Saint Sylvestre visant à doter la République démocratique du Congo d’un gouvernement d’unité nationale devant porter le pays aux élections présidentielles et législatives d’ici la fin de cette année a été massivement suivi.
Après l’échec des colloques bénéficiant de la médiation de la Conférence épiscopale, la tension est forte dans le pays, alimentée qu’elle est par les violences au Kasaï, au Nord Kivu et au Katanga. Selon des nouvelles parvenues à l’Agence Fides, le mouvement de grève a été massivement suivi dans la capitale, Kinshasa, et dans la deuxième ville du pays, Lubumbashi, ainsi qu’à Goma, Mbuji-Mayi et Kananga.
Le Rassemblement, cartel unissant les principaux partis de l’opposition, considère la forte participation de la population à la grève comme un test positif en vue des élections.
Entre temps, l’ONU a approuvé la prorogation d’un an du mandat de la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO). Un communiqué envoyé à l’Agence Fides par le CEPADHO, ONG humanitaire locale du Nord Kivu, estime cependant que le contingent des Casques bleus de la MONUSCO devrait être progressivement rapatrié alors que devrait être renforcée la force d’intervention rapide, unité spécialisée qui a montré jusqu’ici être la seule en mesure d’intervenir de manière efficace pour protéger la population locale des quelques 70 groupes armés présents et actifs dans cette province de l’est du pays. (L.M.) (Agence Fides 04/04/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network