AMERIQUE/VENEZUELA - Témoignage du Préposé général de la Compagnie de Jésus à propos de la crise en cours

vendredi, 31 mars 2017
Le Père Arturo Sosa, Préposé général de la Compagn

Le Père Arturo Sosa, Préposé général de la Compagnie de Jésus

Caracas (Agence Fides) – Le Père Arturo Sosa SI, premier latino-américain à avoir été élu Préposé général de la Compagnie de Jésus, a visité cette semaine ses confrères au Pérou, où il a accordé un entretien à El Comercio. A la question concernant la situation du Venezuela, son pays natal, le Préposé général a répondu : « J’ai connu les défauts et les potentialités tant du gouvernement que de l’opposition. Il ne suffit pas de dire qu’ils ne font pas bien mais qu’il est possible de mieux faire et tous les deux peuvent faire mieux. Le but doit être d’améliorer la situation de tragédie et ce sera possible seulement au travers du dialogue. Ceci touche à la politique et remplace la guerre. En outre, il est également nécessaire de négocier parce que chacun doit renoncer à quelque chose ».
Hier, la Cour suprême a voté la suspension de toute fonction du Parlement qui, depuis les élections du 6 décembre 2015, est en grande majorité – 112 sièges sur 167 – entre les mains de l’opposition. De cette manière, le Président Maduro prend les pleins pouvoirs sans aucun contrôle parlementaire. Ceci intervient alors que l’Organisation des Etats américains est réunie à Washington pour discuter de la situation vénézuélienne. Une vingtaine de pays et le Secrétaire de l’OEA, Luis Almagro, ont accusé le Président vénézuélien de comportement antidémocratique et demandent la suspension du Venezuela de l’organisation.
La nouvelle a déchaîné une série de démonstrations de solidarité des pays latino-américains envers le peuple vénézuélien et l’opposition et contre le gouvernement du Président Maduro. Hier soir, la Chancelière, Delcy Rodríguez, a qualifié d’agression les déclarations du Pérou, après avoir retiré l’Ambassadeur. Le Costa Rica, la Bolivie et d’autres pays d’Amérique du Sud examinent actuellement la proposition de retirer leurs représentants diplomatiques du Venezuela. (CE) (Agence Fides 31/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network