AFRIQUE/GHANA - Déclarations du Nonce apostolique au Ghana à l’occasion du 40ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques avec le Saint-Siège

jeudi, 30 mars 2017 eglises locales  

Accra (Agence Fides) – « Les relations entre le Saint-Siège et le Ghana sont excellentes et des développements positifs ont eu lieu aux cours des ans » affirme S.Exc. Mgr Jean-Marie Speich, Nonce apostolique au Ghana, dans un entretien accordé au correspondant local à Accra de Fides, à l’occasion des 40 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre le Saint-Siège et le Ghana (voir Fides 23/02/2017).
« Le Saint-Père considère le Ghana comme un pays en mesure d’aider les Etats voisins à croître dans la démocratie. Le Saint-Père a le Ghana dans son cœur et prie afin que le pays grandissent dans la paix, la démocratie et la prospérité de manière à bénéficier à ses habitants et pour que soit menée une lutte contre la corruption qui tue l’économie » a indiqué le Nonce.
En décrivant la contribution apportée par l’Eglise catholique à la promotion humaine du pays, Mgr Speich a affirmé : « Il est vrai que nous promouvons des centaines de projet, tout type de services sociaux dans l’ensemble du pays. Il est vrai que nous possédons plus de 4.600 écoles primaires et établissements de l’enseignement secondaire, collèges et universités dans lesquels seuls 25% des élèves et étudiants sont catholiques. Nous accueillons tout le monde. Il est vrai que l’Eglise catholique détient 27% des structures sanitaires du Ghana – cliniques, hôpitaux et dispensaires. Je peux présenter bien d’autres réalités mais fournir des statistiques et des chiffres est inutile et n’est pas très catholique. Nous devons rendre compte seulement à Dieu. La contribution de l’Eglise catholique au Ghana ne peut être réduite à des chiffres, parce que nous avons à faire à des personnes avec leur magnifique dignité, quelque soit leur origine, leur tribu et leur religion. Une personne humaine est l’être le plus noble sur la terre. Nous croyons qu’elle vient de Dieu et qu’elle retourne à Lui. C’est pourquoi nous voulons servir Dieu au travers de l’être humain de la meilleure manière possible ».
Le Nonce conclut en soulignant « le travail fantastique réalisé par l’Eglise catholique en tant que membre de la Ghana Conference of Religions for Peace et du National Peace Council. Je cite pour seul exemple le travail merveilleux et exemplaire effectué dans la région du Volta : la réconciliation voici quelques temps des communautés Nyonka et Alavanyo dans la région du Haut Ghana oriental, et des Kukumbas avec les Namumbas. Je me félicite des initiatives représentées par le Satellite Peace-Building Center de Tamale et par le Centre for Conflict Transformation and Peace Studies de Damongo. Je demande aux autres Ambassades de soutenir ces initiatives ». (A.A) (L.M.) (Agence Fides 30/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network