ASIE/PAKISTAN - Initiatives de la Commission nationale pour le Dialogue interreligieux et l’œcuménisme en faveur de la culture de la paix, de la compréhension et de l’harmonie interreligieuse

jeudi, 30 mars 2017 minorités religieuses   islam   dialogue   paix   réconciliation   jeûne   droits fondamentaux   ramadan  

Lahore (Agence Fides) – « Notre objectif est d’encourager et de favoriser la culture de la paix, la compréhension et l’harmonie entre les religions au Pakistan, en particulier entre musulmans et chrétiens » C’est ainsi que le Père Francis Nadeem OFM Cap, Secrétaire exécutif de la Commission nationale pour le Dialogue interreligieux et l’œcuménisme de la Conférence épiscopale du Pakistan, explique à l’Agence Fides l’esprit qui anime l’action de la communauté catholique, au lendemain de deux initiatives promues par ladite Commission, à savoir une rencontre avec différents responsables musulmans au cours de laquelle chrétiens et musulmans ont partagé le rite de la rupture du jeûne islamique durant le mois du ramadan et la plantation d’un certain nombre d’oliviers dans le complexe islamique du Markiz Bilal, à Lahore, sous la direction de l’imam Shafat Rasool Nuri, complexe qui comprend une mosquée et une école coranique.
Le Père Nadeeem raconte à Fides que de tels gestes sont symboliques et importants pour divulguer une culture de dialogue et de paix : « L’olivier a une signification importante tant dans la religion islamique que dans la religion chrétienne et il est cité dans leurs livres sacrés. Le geste de planter ces arbres entend créer une bonne atmosphère entre les religions. Les oliviers grandiront et rappelleront aux étudiants qui vivent là et grandissent dans la foi, mais aussi à tous les fidèles et aux pèlerins de passage, la valeur de la paix, de l’accueil, de la tolérance et de l’harmonie au sein de la société ».
Shafat Rasool Nuri, responsable de la communauté islamique soufie du complexe islamique du Markiz Bilal, a accueilli la délégation des responsables avec une grande bienveillance, en affirmant : « Nous voulons porter au monde entier ce message : nous sommes appelés à travailler ensemble et à découvrir les points communs, en regardant ce qui nous unit. Il est utile de connaître et d’apprécier les différences, dans le but de se comprendre à fond les uns les autres, dans la plénitude, de se respecter et de s’aimer ».
Au terme de la rencontre, d’autres responsables musulmans présents ont exprimé le désir s’accomplir ce même geste dans les écoles coraniques qu’ils dirigent.
Le Père Inayat Bernard, Recteur du Séminaire Sainte Marie de Lahore, a rappelé que le jeûne chrétien est toujours accompagné par l’aumône et par la prière. En conclusion de la rencontre, le Père Francis Nadeem a quant à lui remercié Shafat Rasool Nuri et les autres responsables religieux musulmans présents, réaffirmant l’esprit de l’action de la Commission nationale pour le Dialogue interreligieux et l’œcuménisme : travailler sans relâche pour édifier au Pakistan l’harmonie entre les personnes de toutes les religions. (PA) (Agence Fides 30/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
minorités religieuses


islam


dialogue


paix


réconciliation


jeûne

droits fondamentaux


ramadan