VATICAN - Messe du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples à l’occasion de la fête patronale de l’Université pontificale urbanienne

mardi, 28 mars 2017 filoni   université pontificale urbanienne  

Cité du Vatican (Agence Fides) – « Cette fête patronale de l’Université pontificale urbanienne est un rendez-vous que nous célébrons volontiers comme une fête de famille. Dans cette Institution, les étudiants, les enseignants et le personnel auxiliaire passent les meilleures heures de leur journée. Il s’agit d’heures non pas simplement de travail mais de préparation, de connaissance, d’étude, d’amitié et d’espérance ». Telles sont les paroles prononcées par S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et Grand Chancelier de l’Université pontificale urbanienne, au cours de l’homélie de la Messe qu’il a célébré ce matin à l’occasion de la fête patronale de l’Université, qui a lieu en la Solennité de l’Annonciation. « L’Université – a-t-il poursuivi – outre à être une famille, est une école et pas n’importe quelle école mais une école qui forme à la vie et élargit la vision de notre vocation, tout d’abord humaine et culturelle, mais aussi éthique et spirituelle ».
Le Préfet du Dicastère missionnaire a souligné un motif de joie supplémentaire caractérisé par la demande faite par une étudiante, Ai Xia : Cette dernière « a mûri au sein de notre Université, la détermination d’adhérer au Christ par le Baptême et de se conformer à Lui sacramentellement au travers de la Confirmation et de l’Eucharistie. Ce qu’elle a mûri d’abord dans son esprit et dans son cœur, elle le fait devenir aujourd’hui réalité par la grâce que le Seigneur lui concède ».
Dans son homélie, le Cardinal Filoni a mis en évidence combien l’Université pontificale urbanienne a comme caractéristique d’être composée de personnes de provenances culturelles nombreuses et différentes et, « dans sa présence humaine multiculturelle, dans le contexte de la forte mobilité humaine actuelle, elle constitue un exemple du fait qu’il est possible de vivre, de coexister, de se confronter et de s’enrichir ». La présence multiforme d’étudiants et d’enseignants rappelle le concept de la catholicité de l’Eglise : « Le Catholicisme est universalité, ouverture, rencontre, respect et appréciation des diversités autour d’un noyau unifiant, qui crée l’unité et non l’uniformité ». « Ce noyau unifiant du point de vue théologique est le Christ. En Lui s’actualise, de manière vivante et concrète, l’union entre Sa divinité et Son humanité ».
S’attardant sur la Solennité liturgique de l’Annonciation, le Cardinal Filoni a mis en évidence qu’elle rappelle « le moment où le Fils de Dieu prend un corps matériel et entre dans ce monde. Ceci intervient au travers du concours humain et Marie est appelée à apporter sa propre contribution ». Le « oui » de Marie n’est pas escompté. Sa réponse à l’annonce de l’Ange fut en revanche « un acte pleinement humain, certainement conforté par la grâce mais non pas obligé ».
Citant par la suite le Message du Pape François pour la Journée mondiale de la Jeunesse 2017, le Cardinal Filoni a indiqué la perspective dans laquelle il est nécessaire de se placer : « S’ouvrir au monde dans lequel nous sommes appelés à œuvrer. Vos Eglises font confiance à votre préparation. Chaque homme et femme, pleins d’espérances et de problèmes, qu’ils soient ou non chrétiens, attendent votre attention pastorale. La vision est donc inclusive et la perspective universelle, c’est-à-dire catholique ». (SL) (Agence Fides 28/03/2017)


Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network